Ostry, Sylvia

Sylvia Ostry, née Knelman, économiste et fonctionnaire (Winnipeg, 3 juin 1927). Elle étudie d'abord à Winnipeg, puis à McGill et à Cambridge. Elle débute sa carrière dans l'enseignement universitaire à McGill et à Oxford. En 1964, elle entre dans la fonction publique fédérale et devient directrice adjointe, puis directrice des études spéciales de la main-d'oeuvre au Bureau fédéral de la statistique (1964-1969). Elle occupe ensuite différentes fonctions : directrice du Conseil économique du Canada (1969-1972), statisticienne en chef du Canada (1972-1975), sous-ministre de la Consommation et des Affaires commerciales (1975-1978), et présidente du Conseil économique du Canada (1978-1979).

En 1980, elle est nommée à la tête du département des Affaires économiques et statistiques au sein de l'Organisation de coopération et de développement économiques à Paris. En 1983, elle rentre à Ottawa à titre de conseillère spéciale du Bureau du Conseil privé auprès de l'Institut de recherches en politiques publiques. En 1985, elle devient ambassadrice du Canada lors de négociations commerciales multinationales à Ottawa. Cette « fonctionnaire par excellence » est récompensée pour sa contribution, principalement dans les domaines de l'économique du travail, des études sur la main d'oeuvre et de la productivité : on lui décerne Prix pour services insignes, en 1987, la plus haute distinction accordée à un fonctionnaire fédéral. En 1990, elle devient présidente du Centre des études internationales de l'U. de Toronto.

Elle prend sa retraite en 1992 et est nommée chancelier de l'U. de Waterloo. Coauteure de Labour Economics in Canada (1979), elle publie également des ouvrages sur la démographie, la productivité et la politique de la concurrence. Officier de l'Ordre du Canada depuis 1978, Sylvia Ostry est nommée Compagnon d'Honneur en 1990.