Orchestre du Centre national des arts/National Arts Centre Orchestra

Orchestre du Centre national des arts (OCNA)/National Arts Centre Orchestra. Seul orchestre d'Amérique du Nord entièrement subventionné par l'État, il est constitué en 1969 et rattaché au Centre national des arts (CNA) à Ottawa.

Formation
Mario Bernardi, son chef au moment de sa fondation, et Jean-Marie Beaudet, alors directeur musical du CNA, sélectionnent des instrumentistes après avoir auditionné des candidats, particulièrement des Canadiens, parmi lesquels plusieurs font carrière à l'étranger. Un orchestre classique (44 instrumentistes, par la suite 46) est jugé suffisant pour la capitale vu qu'on peut compter sur la visite d'orchestres canadiens ou étrangers pour assurer l'exécution d'œuvres nécessitant des effectifs plus considérables.

L'OCNA fait ses débuts le 7 octobre 1969 sous la direction de Bernardi. L'orchestre joue un rôle crucial dans le succès de la première décennie d'opération du Centre national des arts.

Programme et série de concerts

Le répertoire de l'OCNA comprend des œuvres baroques et classiques, certaines compositions du 19e siècle et beaucoup d'œuvres contemporaines, dont plus de 50 sont commandées à des compositeurs canadiens. La première d'entre elles, Diversion for Orchestra de Murray Adaskin, est créée au concert inaugural (voir la liste.)

Les effectifs de l'OCNA sont souvent augmentés selon les besoins spécifiques des oeuvres choisies. L'ensemble accompagne aussi des sociétés chorales, des troupes de ballet et d'opéra de passage ainsi que, de 1971 à 1991, la saison lyrique d'été du CNA, Festival Ottawa (fondé sous le nom de Festival Canada en 1971). Depuis la fin des années 1990, l'OCNA accompagne l'Opera Lyra Ottawa deux fois par année.

À Ottawa, l'OCNA présente annuellement des concerts d'abonnement, notamment une série de Concerts pour les jeunes de 46 semaines par saison. Il parraine aussi Musique pour un dimanche après-midi, une série de quatre à six concerts de musique de chambre par des membres de l'orchestre, et le Festival des grands compositeurs.

Tournées

L'OCNA s'acquitte de son mandat d'orchestre national du Canada en se produisant lors de manifestations officielles et en effectuant d'importantes tournées canadiennes. Il fait de nombreuses tournées dans tout le Canada. Une diminution du financement mène à un arrêt des tournées dans les années 1990. L'orchestre revit en 1999, lors de l'entreprise d'une tournée pancanadienne comprenant des concerts, des ateliers de maître avec le directeur musical (Pinchas Zukerman) et des membres de l'orchestre ainsi que des démonstrations de concerts dans des écoles et sur Internet. Le Canada atlantique et Toronto sont visités en 2002.

La première tournée européenne de l'OCNA a lieu en 1973. L'orchestre se produit à Londres, Versailles, Rome, Venise, Varsovie, Riga, Moscou, Leningrad et d'autres villes d'importance. Il est alors décrit comme « un ensemble déjà accompli et parvenu à maturité... il y avait une aisance et un élan magnifiques dans les rythmes et de la souplesse dans le contour des lignes mélodiques » (Daily Telegraph, Londres, 2 juin 1973). ). Il fait trois tournées subséquentes en Europe, en 1978, 1990 et 2000.

L'OCNA fait ses débuts aux États-Unis à l'Alice Tully Hall du Lincoln Center à New York en 1972, et il joue également au Kennedy Center à Washington en 1973. Il joue pour la première fois à Carnegie Hall en 1974 et fait une tournée aux États-Unis et au Mexique en 1975 et en 2003. Des tournées additionnelles aux États-Unis ont lieu en 1976, 1979, 1981, 1986, 1990 et 2003. En . 1985, l'orchestre effectue sa première tournée asiatique (Japon et Hong Kong).

L'orchestre se rend au Moyen-Orient et en Europe en 2000, donnant 15 concerts dans 17 villes en plus des programmes éducatifs. Les canadiens peuvent suivre la tournée sur Internet. Conjointement avec ses tournées de 1999, de 2000 et de 2003, l'orchestre produit des trousses documentaires pour les professeurs, incluant un CD, qui sont distribuées dans les écoles primaires canadiennes.

Initiatives au 21e siècle

Le premier compositeur en résidence de l'OCNA est Linda Bouchard (1992-1995), dont les commandes de l'orchestre sont inclues dans la tournée européenne de 1995. La même année ont lieu les Ateliers orchestraux du 20e siècle, comprenant quatre œuvres commandées à de jeunes compositeurs canadiens. Jon Siddall suit en tant que conseiller musical et crée le Festival de musique nouvelle Générations X, Y, Z, qui a lieu en janvier 1997 et 1998. Sous la direction de Zukerman, l'Institut estival de musique, un programme éducatif considérable, est mis en place en 1999, débutant avec le Programme des jeunes artistes, suivi en 2001 du Programme de direction d'orchestre et du Programme des jeunes compositeurs en 2003.

En 2002, le Plan de musique nouvelle du CNA est annoncé, créant les Prix du Centre national des arts pour compositeurs de 75 000 $ chacun. Le prix implique trois compositions sur quatre ans pour chaque compositeur, en plus d'opportunités de travailler avec l'orchestre sur des projets éducatifs de nouvelle musique. Les premiers récipiendaires sont Denys Bouliane, Gary Kulesha et Alexina Louie.

Périodes de tension

Par moments, le statut de l'OCNA au sein du CNA est remis en question. À la fin des années 1980, le directeur général du CNA, Yvon DesRochers, annonce des plans permettant aux diplômés de conservatoires de jouer dans l'orchestre. Le projet est perçu comme une menace au statut international dont profite l'OCNA et à la priorité de l'OCNA dans les plans du CNA. Le moral de l'orchestre baisse encore lorsque les offres de contrats des musiciens sont retirées et que le contrat du directeur musical Gabriel Chmura n'est pas renouvelé. L'orchestre fait grève du 4 octobre au 30 novembre 1989. Un autre conflit survient alors qu'une tournée de la production de The Phantom of the Opera de Lloyd Webber est organisée au CNA pour dix semaines à la mi-saison 1992 et qu'une tournée est arrangée pour l'orchestre à cette période. Cela est interprété par le public et les musiciens comme une nouvelle attaque contre le statut de l'OCNA dans l'organisation.

Solistes, chefs d'orchestre, gérants

Solistes
L'orchestre accueille de nombreux solistes canadiens, parmi lesquels Robert Aitken, Pierrette Alarie, Otto Armin, Donald Bell, Mario Bernardi, Colette Boky, Pierre Boutet, Liona Boyd, Denis Brott, le Canadian Brass,Claude Corbeil, Mark DuBois, Raymond Dudley, Lorand Fenyves, Janina Fialkowska, Nicholas Fiore, Maureen Forrester, Gaston Germain, Erica Goodman, Elizabeth Benson Guy, Ida Haendel, Sheila Henig, Diedre Irons, Marek Jablonski, Sharon Krause, Anton Kuerti, Gabrielle Lavigne, Bernard Lagacé, André Laplante, Gwenlynn Little, Judy Loman, Louis Lortie, Malcolm Lowe, Hugh McLean, Phyllis Mailing, Lois Marshall, Mari-Elizabeth Morgen, Mary Morrison, Zara Nelsova, Vladimir Orloff, le Duo Pach (voir Arlene Pach), Walter Prystawski (violon solo de l'OCNA),Louis Quilico, Karen Quinton, Gary Relyea, Joseph Rouleau, Jean-Paul Sévilla, Robert Silverman, Léopold Simoneau, Steven Staryk, Janet Stubbs, Janis Taylor, Tsuyoshi Tsutsumi et Ronald Turini.

Parmi les solistes étrangers invités figurent Elly Ameling, Martha Argerich, Claudio Arrau, Janet Baker, Robert Casadesus, Phyllis Curtin, Pierre Fournier, Kyung-Wha Chung, Jessye Norman, John Ogdon, Leonard Rose, Peter Serkin, Janos Starker, Frederica von Stade et Pinchas Zukerman.

Chefs d'orchestre et chefs d'orchestre invités

Les chefs d'orchestre résidents de l'OCNA sont Mario Bernardi (1969-1982), Franco Mannino (1982-1986) et Gabriel Chmura (1986-1990), Trevor Pinnock en (1991-1998) et Pinchas Zukerman (1998 à aujourd'hui). Franz-Paul Decker est nommé principal chef d'orchestre invité (1991-1999). En 1997, le chef d'orchestre fondateur Mario Bernardi est nommé chef d'orchestre lauréat et, en 2001, Jean-Philippe Tremblay devient le premier apprenti chef d'orchestre.

De nombreux chefs étrangers sont invités à diriger l'OCNA, parmi lesquels Géza Anda, Vladimir Ashkenazy, Rudolf Barchai, Charles Dutoit, Kiril Kondrachine, Raymond Leppard, Karl Münchinger, Karl Richter, Maxim Chostakovitch, Walter Susskind et sir Michael Tippett.

Parmi les chefs d'orchestre invités canadiens ou résidents du Canada figurent Kazuyoshi Akiyama, Raffi Armenian, Jean-Marie Beaudet, Boris Brott, Franz-Paul Decker, Mario Duschenes, Victor Feldbrill, Piero Gamba, Harman Haakman, Pierre Hétu et Boyd Neel.

Gérants d'orchestre

L'orchestre est géré successivement par Ken Murphy (1969-1975), Carl Little (1975-1978), Andreas Hackh (1978-1980), John Kieser (1980-1985) et Harold Clarkson (1985-1989), à qui succède Christopher Deacon.

Œuvres commandées

Les oeuvres qui suivent sont commandées pour l'OCNA (par le CNA à moins d'indication contraire). Le titre de l'œuvre est précédé du nom de l'auteur et suivi de l'année de sa création.

Adaskin, Diversion for Orchestra, 1969.

Anhalt, Simulacrum, 1987

Beecroft, Improvvisazioni Concertanti n 2, 1971

Bell, Spirit Trails, 1994.

Bissell, Cantate Domino (Commande de l'Assn de l'OCNA), 1977

Bouchard, Ressac pour orchestre (orchestration commandée par le CNA), 1992; Exquisite Fires (enregistré par l'OCNA), 1993; Réciproque (trio de pianos), 1994; Vertige (enregistré par l'OCNA), 1994; Songs for an Acrobat (cycle de mélodies pour baryton, enregistré par l'OCNA), 1995; Eternity (ballet, enregistré par l'OCNA), 1996.

Bouliane, La neige est blanche mais l'eau est noire, 2003.

Cardy et Duschenes, Rhythm in your Rubbish, 2001.

Colgrass, Delta, 1979; The Schubert Birds, 1990.

Fleming, Hexad, 1972; Our Mind was the Singer (cycle de mélodies pour baryton), 1973.

Forsyth, O Canada (Lavallée, nouvelle orchestration), 1996.

Freedman, Tapestry, 1973.

Gellman, Symphony in Two Movements (commandée par la SRC pour l'OCNA), 1971; Overture for Ottawa, 1974; Two Tapestries, 1980; Canticles (commandée par la Croix-Rouge canadienne pour l'OCNA), 1989; Jãya Overture, 1996.

Gougeon, Primus Tempus (commandée par le CNA et la SRC), 1994; O Canada (Lavallée, nouvelle orchestration), 1996.

Harman, Let Me Die Before I Wake, 1994.

Hayes, Serenade pour cor anglais, trompette et cordes, 1984.

Hébert et Tremblay, Calme, étale, la mer berce un grand soleil fauve, 1995.

Hétu, Antinomie, 1977; Concerto pour flûte, op. 51, 1992.

Sydney Hodkinson, Chansons de jadis, 1981.

Holman, Christmas Carols : Adeste fideles/Il est né le divin enfant/While Shepherds Watched/Quittez, pasteurs/Deck the Halls/God Rest Ye Merry, Gentlemen/Good King Wenceslas/Hark! The Herald Angels Sing, 1980.

Hui, Inner Voices (commandée par l'Orchestre symphonique de Saskatoon, l'Orchestre symphonique de Kitchener-Waterloo et le CNA), 1995.

Kennins, Sinfonia ad fugam (Symphonie no 6), 1979.

Koprowski, Cappricio, 1988; Sinfonia Concertante, 1992.

Kulesha, Concerto pour violon, 2003.

Levin, Black and White Together - In Memoriam Martin Luther King, 1988.

Louie, The Night is Shattered and the Blue Stars Shiver in the Distance, 1997; Quatuor à cordes no 2, 2003.

MacDermot, Incident at Turtle Rock, 1975.

Mannino, Symphonie no 5, op. 237 « Rideau Lake » (commandée par G. Hamilton Southam pour l'OCNA), 1986.

Mather, Le Château de Pompairain, 1977.

Oliver, Forging Utopia, 1998.

Peaker, Pastoral Medley, 1995.

Perron, Vagues immobiles (pour clarinette et orchestre), 1998.

Plamondon, Deuxième pièce pour orchestre, 1995.

Prévost, Évanescence (enregistrée par l'OCNA), 1970; Ouverture(commandée par la SRC pour l'OCNA), 1975.

Ridout, George the Third, His Lament, 1976.

Douglas Riley, Concerto pour piano et orchestre, 1982.

Schafer, East, 1973; Cortège, 1977; In the Garden of the Heart (enregistrée par l'OCNA), 1981; Gitanjali (enregistrée par l'OCNA), 1992.

Schultz, Dissolutions I, 1995.

Somers, Those Silent, Awe-Filled Spaces, 1978.

Staniland, Alchemy, 2003.

Symonds, On an Emerald sea (jamais interprétée au CNA), 1983.

Tremblay, Jeux de solstices, 1974.

Ubertelli, A Franco Donatoni, scritto come mangio, 1995.

Discographie

Avec Bernardi en tant que chef d'orchestre
Beethoven Symphony no 1, Malcolm Forsyth Sagittarius : Canadian Brass; 1976; CBC SM-328.

Symphony no 2, Adaskin Diversion for Orchestra  : 1977; CBC SM-333.

Symphony no 4, Morel Esquisse : 1977; CBC SM-332.

Symphony no 8, Weinzweig Ballet Suite from the Red Ear of Corn : 1977; CBC SM-345.

Brahms, Serenade no 1 : 1972; CBC SM-197.

Italian Arias : Rossini, Monteverdi, Paisiello, Leoncavallo : Von Stade mezzo; 1977; Col M35138.

Mozart Flute Concerto no 2 K314; Concerto pour flûte et harpe K299 : Cram fl, Goddman hp; 1974; CBC SM-262.

Violin Concerto no 3 K216, Haydn Symphonie no 83 : Staryk vn; 1971; CBC SM-174.

Violin Concerto no 5 K219; Serenata notturna no 6 K239, Beecroft Improvvisazioni Concertanti no 2 : Staryk vn; 1972; RCI 382, RCA KRL 1-0007.

Symphony no 38 K504, Eckhart-Gramatté Triple Concerto : Collins tr, Morton cl, Correy basson; 1974; CBC SM-272.

Symphony no 39 K543, Tchaikovsky Variations on a Rococo Theme for Cello op. 33 : Brott vc; 1974, 1976; CBC SM-306.

Symphony no 41 K551; Ombra felice, Somers Five Songs for Dark Voice; Forrester alto; 1969; RCI 286, RCA LSC 3172.

Prokofiev Symphonie classique, Prévost Évanescence, Haydn 4 Arias : Alarie sop, Simoneau tén; 1970; RCI 332, RCA VCCS 1640.

Schafer East : 1977; RCI 434.

Schubert Symphony no 6, Wagner Siegfried Idyll : 1972; CBC SM-201.

Tippett, Fantasia Concertante on a Theme of Corelli; Divertimiento on « Sellinger's Round » : Prystawski vn, Roy vn, Whitton vc; 1975; CBC SM-287.

Haydn, Symphonies no 101 et 104 : 1980; CBC SM-5001.

Beethoven : Symphony no 6 : 1981; CBC SM-5008.

Poulenc Aubade, Ibert Divertissement, Debussy Prélude à l'après-midi d'un faune : Cram fl, Massé p; 1982; CBC SM-5013.

Mozart Eine Kleine Nachtmusik, Symphonie no 40 : 1982; CBC SM-5018.

Beethoven Symphony no 7 : 1982; CBC SM-5019.

Louie Shattered Night, Shivering Stars, Thunder Gate, Arc, Love Songs for a Small Planet, Obsessions (Their Own Words) : Martin Beaver vn, Russell Braun bar, Cantata Singers d'Ottawa, Laurence Ewashko c orch; 1999; SMCD 5190.

Schafer Gitanjali, Adieu Robert Schumann, The Garden of the Heart : Donna Brown sop, Judith Forst et Maria Popescu mezzos; 1997; CBC SMCD 5173.

Bibliographie

Louis APPLEBAUM, « A Proposal for the Musical Development of the Capital Region », rapport non-publié (Ottawa 1965).

« L'Orchestre du Centre national des Arts », Jmc (avril 1969).

J.J. Van VLASSELAER, « L'Orchestre du C.N.A. en Allemagne et Italie », Mcan, XXXVI (août 1978).

William LITTLER, « Bernardi and his band », The Canadian (8-9 sept. 1979).

Hamilton SOUTHAM, « Genesis of an orchestra », Prelude, II (sept.-oct. 1979).

Raymond ERICSON, « Music notes : here come the Canadians from Ottawa », New York Times (14 oct. 1979).

Mario BERNARDI, « The Growth of an orchestra - 1969-79 », Globe and Mail (Toronto, 27 oct. 1979).

Pamela YOUNG, « Sounds of discord », Maclean's (16 oct. 1989).

Andrea BEAUBIEN, « And the orchestra played on », Ottawa Magazine (oct. 1989).

Marsha SKUCE, « Under siege : National Arts Centre management hit by strike, barrage of criticism », Ottawa Citizen (18, 19 nov. 1989).

Steven MAZEY, « Who will pick up Pinnock's baton? », Ottawa Citizen (29 janv. 1996).

John GEDDES, « Playing to win », Maclean's (30 juill. 2001).

- « Canadian composers score at last », Ottawa Citizen (20 mars 2002).

Robert EVERETT-GREEN, « NAC looks homeward for new music », Globe and Mail (20 mars 2002).

Avec Eduardo Mata en tant que chef d'orchestre

Bizet Symphony in C, Mozart Divertimento no 11 : Floyd ht; 1983; RCA XRCI-4689.

Richard Strauss Le Bourgeois gentilhomme, Dag Wiren Serenade for String Orchestra; 1984; RCA HRCI-5362.

Avec Franco Mannino en tant que chef d'orchestre

Italian Opera Overtures : Ouvertures de Rossini, Verdi, Donizetti, Wolf-Ferrari, Bellini; 1983; CBC SM-5021.

R. Strauss Metamorphosen, Schubert, Symphony in B minor : 1985; CBC SM-5034.

Canadian Classics Vol. 2, Somers North Country, Symonds Three Atmospheres, Prévost Célébration, Hétu Symphony no 3 : 1987; CBC CMC-2987.

Mozart Music for Flute and Orchestra : Aitken fl; 1987; CBC SM-5078.

Avec Gabriel Chmura en tant que chef d'orchestre

Haydn Symphonies no 6, 7 et 8 : 1989; CBC SM-5085.

Avec Franz-Paul Decker en tant que chef d'orchestre

Mozart Clarinet Concerto in A major, Copland Concerto for Clarinet and Strings, Weber, Concertino for Clarinet and Orchestra : Campbell cl; 1991; CBC SM-5096.

Avec Pinchas Zukerman en tant que chef d'orchestre

Haydn Violin Concertos no 1 & 2, Symphony no 22 : Zukerman vn; 1993 (reparu en 1998).

Vivaldi The Four Seasons, Haydn Symphony no 49 : Zukerman vn; 1999; CMCD 5194.

Beethoven Symphonies no 1 & 2, Romance no 2 : Zukerman vn; 2000; CMCD 5201.

Schubert Symphonies no 2 & 3, Rondo for Violin and Strings : Zukerman vn; 2002; CMCD 5221.

Mozart Divertimento for Strings, Violin Concerto no 4, Symphony no 29 : Zukerman vn; 2003; CMCD 5230-2.

Avec d'autres chefs d'orchestre

Somers North Country, Suite for Harp and Chamber Orchestra, Lyric for Orchestra, Symphony no 1 : Victor Feldbrill c orch, Jennifer Schwartz hp; 1996; CBC SMCD 5162.

Bouchard Exquisite Fire, Ressac for Orchestra, Vertige, Songs for an Acrobat, Eternity : Trevor Pinnock et Derrick Inouye c orch, Kevin McMillan bar; 1998; Marquis Classica 81219.