Opera Hamilton

Opera Hamilton. Compagnie d'opéra fondée en 1980 et située à Hamilton. On invite dès 1976 des compagnies d'opéra italiennes à se produire dans le cadre de Festitalia à Hamilton, un festival où la culture italienne est à l'honneur. Importer d'Italie toute une production s'avérant difficile et coûteux, les organisateurs décident en 1979 de monter leur propre La Bohème. L'année suivante naît la compagnie Opera Hamilton, dotée d'un budget de 270 000 $ et chargée de mettre en scène deux œuvres par an à Hamilton Place. La Traviata et Tosca sont présentées durant la saison 1980-1981, qui s'achève par la nomination de Steven Thomas et Boris Brott aux postes de directeur artistique et de directeur musical, avec comme ensemble résident l'Orchestre philharmonique de Hamilton. La société CHCH TV accepte de téléviser un opéra chaque année. Durant les cinq premières saisons, Opera Hamilton met en scène des œuvres populaires comme The Barber of Seville, Madama Butterfly, Rigoletto et The Marriage of Figaro.

Avant que la saison 1986-1987 ne débute, on nomme comme directeur artistique Daniel Lipton, chef d'orchestre américain d'origine française. Sous sa direction, la compagnie améliore de nombreux aspects de ses productions, se gagnant un public toujours plus sûr, grâce à l'opéra italien du XIXe siècle. Outre des œuvres classiques présentées durant les cinq saisons suivantes (entre autres, Un Ballo in Maschera, Il Trovatore, Don Pasquale, Faust, Norma), Opera Hamilton met en scène Andrea Chénier de Giordano (1987) et assure la création canadienne d'I Due Foscari de Verdi(1989). Lipton inaugure en 1987 ses fameux concerts « Popera », durant lesquels des solistes de renom, y compris de nombreux Canadiens, chantent des extraits d'opéras populaires. De plus, une troisième production vient étoffer la saison annuelle d'Opera Hamilton à partir de 1989.

L'initiative d'Opera Ontario

Vers 1990, Opera Hamilton dispose d'un budget de 1 800 000 $ et enregistre une moyenne annuelle de 18 000 entrées. Cette année-là, la compagnie entreprend une coproduction (Tales of Hoffmann) avec l'Opéra de Montréal et teste sa future formule. La saison 1992-1993 à guichets fermés ne réussit pas vraiment à redresser les cinq années de pertes dues aux coupures effectuées dans le financement et les subventions aux entreprises par tous les paliers de gouvernement. Les pertes aboutissent à un déficit de 25 000 $ (sur un budget de 2,3 millions de dollars) à la fin de 1995-1996.

Des projets visant à développer et à partager des ressources avec la ville voisine, Kitchener, mènent à la création d'Opera Ontario, composée d'Opera Hamilton et de la compagnie nouvellement créée Opera Kitchener-Waterloo. Sous Opera Ontario, la compagnie commence à monter ses productions à Hamilton et à les répéter au Centre in the Square de Kitchener, en commençant par un concert Popera et The Magic Flute en 1996. En 2007, un opéra continue à être produit régulièrement à Hamilton sous le nom d'Opera Hamilton ou d'Opera Ontario.

Personnel

Entre autres solistes canadiens et étrangers ayant participé aux productions d'Opera Hamilton et d'Opera Ontario, citons Theodore Baerg, Lando Bartolino, Odette Beaupré, Russell Braun, Benjamin Butterfield, Clarice Carson, Claude Corbeil, Sally Dibblee, le baryton portoricain Pablo Elvira, Lyne Fortin, Don Garrard, Frances Ginzer, la soprano américaine Janice Hall, Henry Ingram, Allan Monk, Cornelis Opthof,Louis Quilico,Joseph Rouleau, le baryton italien Mario Sereni, Jean Stilwell, Heather Thomson et la soprano américaine Ruth Welting. Quelques vedettes internationales (Renée Fleming, Carlo Bergonzi) sont invitées, mais on privilégie les chanteurs canadiens.

Le directeur général Brian McCurdy quitte la compagnie après la saison 1992-1993. Kenneth Freeman est directeur général de 1994 à 2004 et effectue certaines des tâches confiées précédemment à Lipton.

Bibliographie

Hugh FRASER, « Opera comes to Hamilton », OpCan, XXIII (sept. 1982).

Liam LACEY, « Opera Hamilton comes into its own », Globe and Mail (Toronto, 7 fév. 1981).

Antony HAMMOND, « Opera Hamilton looks to the future », OpCan, XXVIII (été 1987).

Monika MÉRINAT, « Opera Hamilton et son directeur artistique, Daniel Lipton », Aria, XIV (print. 1991).

Paula CITRON, « Debut: Opera Hamilton general director Ken Freeman works to find a wider audience », Opera Canada (printemps 1996).

Colin EATOCK, « Triple play », Opera Canada (printemps 2005).