Oka, municipalité du Québec; population 3,969 (2011), 3,300 (2006); constituée en 1875. Oka est situé sur les rives du lac des Deux-Montagnes, à l'ouest de l'île de Montréal. Fondé en 1875, cette municipalité occupe une position stratégique sur une pointe qui s'avance profondément dans les eaux du lac. En 1717, le gouverneur de la Nouvelle-France concède la seigneurie du Lac-des-Deux-Montagnes au Séminaire de Montréal afin que le clergé y construise une mission à pour les autochtones. En 1881, des moines trappistes venus de France fondent la célèbre abbaye de Notre-Dame-du-Lac. Aujourd'hui appelée Abbaye Val Notre-Dame (ou La Trappe d'Oka).

En 1962, le gouvernement aménage à quelques kilomètres en aval du village le Parc de récréation d'Oka, dont les principaux attraits sont la grande baie, qui constitue une réserve écologique, et le mont du Calvaire, au sommet duquel les seigneurs avaient érigé, en 1739, un centre de pèlerinage où les Mohawks se rendaient chaque automne avant de partir pour la chasse.

Tout près, se trouve la réserve mohawk de Kanesatake. Un différend territorial entre des gens de la réserve et des habitants de la municipalité attire l'attention du pays en 1990. La dispute dégénère lorsque des membres de la Société des guerriers de la Nation mohawk érigent un barrage. Un sous-officier de la Sûreté du Québec est tué au moment où il tente de démanteler ce barrage. Des troupes des Forces armées canadiennes sont appelées en renfort et l'affrontement se termine de façon pacifique.