Myrna Kostash

Myrna Kostash, auteure, journaliste, traductrice (Edmonton, 2 septembre 1944). Née et élevée à Edmonton, en Alberta, Myrna Kostash étudie à l'université d'Alberta et de Washington et obtient un baccalauréat ès arts de l'université d'Alberta en 1965. Elle détient une maîtrise en russe et en littérature (1968) de l'université de Toronto. La plupart de ses écrits sont liés à son identité de Canadienne d'origine ukrainienne de troisième génération, originaire des Prairies, néo-socialiste de gauche et féministe.

Les articles de Kostash paraissent dans nombre de revues (dont Saturday Night, Châtelaine, Macleans's, Canadian Geographic) et journaux (Globe and Mail, Ottawa Sunday Citizen). Ses nouvelles et ses créations littéraires sont largement publiées dans les périodiques littéraires d'Europe de l'Est et du Canada (Brick, Border Crossings, Descant, Stozher, Mostovi) et dans des anthologies (Wrestling with the Angel : Women Reclaiming Their Lives, 2000, The Vintage Book of Canadian Memoirs, 2001, AWOL : Tales for Travel-Inspired Minds, 2003). Elle écrit pour la scène (After the Fall : The Erotic Life of the Left, 1992) et la télévision (Where is Rosa?, 1985) et ses œuvres sont diffusées sur les ondes de la radio anglaise de la SRC aux émissions Morningside, Saturday Stereo Theatre et Ideas. En 1992, elle traduit de l'ukrainien à l'anglais Letters from Kiev de l'auteur Solomea Pavlychko.

Avec la parution de son premier roman, Kostash devient une voix de marque lors de débats publics sur le fait ethnique. All of Baba's Children (1977) raconte l'histoire de Two Hills, une communauté canadienne d'origine ukrainienne sise au nord-est d'Edmonton, en Alberta. Dans Long Way From Home : The Story of the Sixties Generation in Canada (1980), Kostash met en avant-plan l'intérêt de toute une carrière, soit les mouvements de contre-culture. No Kidding : Inside the World of Teenage Girls (1987) est le reflet de ses idéaux féministes alors que dans Bloodlines : A Journey Into Eastern Europe (1993) et The Doomed Bridgegroom : A Memoir (1998), elle analyse sa constante fascination pour la politique, l'histoire et les gens de l'Europe centrale et l'Europe de l'Est. The Next Canada : In Search of the Future Nation (2000) s'inspire de son intérêt pour la politique nationaliste canadienne. Reading the River : A Traveller's Companion to the North Saskatchewan met l'accent sur ses connaissances régionales en tant qu'écrivaine ouest canadienne.

The Next Canada est finaliste au Writers' Trust of Canada's Shaughnessy Cohen Prize for Political Writing. Kostash remporte à deux reprises le Alberta Culture and Writer's Guild of Alberta Prize for Best Non-Fiction pour No Kidding et Bloodlines. Elle reçoit également l'Alberta Achievement Award en 1988, le prix « Excellence in Artistry » de l'Alberta Council for the Ukrainian Arts en 2001, le prix de membre à vie de la Conférence canadienne des arts en 2002, le Queen's Jubilee Award en 2002 et la Médaille du Centenaire de l'Alberta en 2005.

Elle participe activement à la communauté littéraire canadienne et est membre fondatrice de la Periodical Writers' Association of Canada. Elle est présidente de la Writers' Guild of Alberta en 1989-1990 ainsi que de la Writers' Union of Canada en 1993-1994.

De 1996 à 2000, elle représente l'Alberta au Conseil des gouverneurs de la Conférence canadienne des arts. Elle est auteure en résidence à la Regina Public Library en 1996-1997, à la Saskatoon Public Library en 2002-2003 et à l'université d'Alberta en 2003-2004. Elle prononce des conférences partout en Amérique du Nord et en Europe, et a enseigné la création littéraire à Minneapolis, Edmonton, Calgary, Banff, Toronto et Vancouver.