Les monts Torngat s'étendent à 200 km au Sud du cap Chidley, au Labrador, jusqu'au fjord Hebron. Les Torngat (« maison des esprits » en Inuktitut) s'élèvent à 1652 m d'altitude au mont Caubvick, connu sous le nom de mont Iberville au Québec. Le mont Caubvick est la cime de la chaîne Selamiut (« Aurore ») et le sommet le plus élevé de Terre-Neuve et du Québec. D'autres sommets élevés comme le mont Torngarsuak (« grand esprit »), ainsi que les montagnes et monts Cirque, Razorback et Tetragona font partie de Terre-Neuve, à l'est de la ligne de partage des eaux de la BAIE D'UNGAVA et de la MER DU LABRADOR. Les montagnes font partie du BOUCLIER précambrien. Les gneiss archéens qu'on trouve à Saglek Bay comptent parmi les plus vieilles roches connues en Amérique du Nord (3,6 milliards d'années). Les structures protérozoïques qui donnent au relief son orientation nord-sud remontent à deux milliards d'années environ. Les roches sédimentaires protérozoïques de la chaîne Sorviluk contiennent de la calcédoine, fréquemment utilisée au nord-est de l'Amérique durant la préhistoire.

Héritage de l'époque glaciaire, des FJORDS profonds et des lacs longs et étroits, bordés de parois rocheuses spectaculaires, s'incrustent dans les hautes montagnes. L'Inlandsis laurentien, centré plus loin à l'ouest, a recouvert au moins une fois tous les sommets, sauf les plus élevés. Toutefois, durant les dernières glaciations, la couverture de glace était limitée et de nombreux NUNATAKS servaient de refuge à la flore et à la faune arctiques et alpines. Il existe encore plus de 70 petits glaciers dans les Torngat, à l'ombre des cirques profonds où persiste dans l'extrême sud le climat arctique. La végétation consiste en une TOUNDRA clairsemée, avec des buissons de saule dans des vallées basses et abritées et, au-dessus de 300 m, des déserts rocheux. La faune est particulière à l'Arctique et les caribous y sont nombreux.

On y trouve encore des traces des cercles où les tentes étaient érigées et des structures de pierres de plus de 6000 ans, datant de l'époque ARCHAIQUE maritime, Dorset, THULE, ainsi que de peuplements inuits plus récents. En 1763, plus de 500 Inuits habitaient les fjords. En 1935, ils étaient moins de 50 et il n'en reste plus aucun aujourd'hui. Les postes de traite de Saglek Bay et Nachvak Fjord, ainsi que les missions moraviennes d'Hebron et Ramah sont abandonnés. Les peuplements les plus près sont NAIN, situé à 200 km au sud, Kangiqsualujjuaq, à 100 km à l'ouest et Killiniq, sur l'ÎLE KILLINIQ au large de l'extrémité nord de la Péninsule du Labrador. En été, les Inuits de Nain pêchent l'OMBLE dans les fjords. À Saglek, une piste d'atterrissage sert à l'exploration de pétrole et de gaz au large.