Monkman, Alexander

Alexander Monkman, négociant en fourrures, grand éleveur, promoteur (Manitoba House, Manitoba, 29 mars 1870 - Grande Prairie, Alberta, 26 septembre 1941). Alexander Monkman est un Métis de la rivière Rouge qui devient un grand éleveur et, en 1898, il se joint à la Ruée ver l'or du Klondike. Il ne réussit pas à se rendre au Yukon et il est embauché par la firme de Bredin et Cornwall (voir James Cornwall) pour ouvrir un poste de traite à Grande Prairie, dans la région qui est aujourd'hui le nord-ouest de l'Alberta. En 1899, Monkman choisit un endroit près de Lake Saskatoon et s'y installe avec sa femme, Louisa (née Tate). Il devient alors le premier négociant en fourrures non affilié à la Compagnie de la baie d'Hudson habitant la région. En 1902, Alex Monkman et Louis Calliou font pousser la première céréale de la prairie qui, en tant que plus important parc non clos au nord d'Edmonton, deviendra célèbre pour son haut rendement. En 1906, Monkman démarre un ranch près du lac de l'Ours non loin de là et, en 1910, il ouvre une propriété familiale près du lac Cutbank.

Alex Monkman est un fervent défenseur des routes menant à Grande Prairie. Au début des années 1920, ses compagnons et lui découvrent un col plus bas que le Col Yellowhead traversant les Rocheuses. Grâce à son insistance, le gouvernement fédéral étudie la possibilité de faire passer le chemin de fer par ce col pour atteindre l'océan Pacifique mais, par la suite, l'idée est rejetée. À la fin des années 1930, Monkman dirige un groupe de bénévoles pour construire une route traversant ce qui s'appelle aujourd'hui la formation de Monkman et attire ainsi l'attention sur son projet. Celui-ci est abandonné lorsqu'éclate la Deuxième Guerre mondiale mais, en 1981, une zone panoramique du col devient le parc provincial Monkman. En 2001, la propriété familiale de Monkman devient une ressource historique de la province de l'Alberta.