Moiseiwitsch, Tanya

Tanya Moiseiwitsch (Madame Felix Krish), conceptrice de décors et de costumes (Londres, Angleterre, 3 décembre 1914 - Londres, Angleterre, 18 février 2003), entreprend sa formation à la London's Central School of Arts and Crafts, pour prendre ensuite des cours de peinture scénique au Old Vic, à Londres. En 1935, Hugh Hunt l'emmène au Abbey Theatre de Dublin, où elle conçoit la scénographie de plus de cinquante productions jusqu'en 1939. Par la suite, elle travaille pour le Q-Theatre (1940), le Oxford Playhouse (19411944) et finalement pour le Old Vic (1944). En janvier 1945, L'Alchimiste de Ben Jonson inaugure une collaboration de vingt-cinq ans avec le metteur en scène Tyrone GUTHRIE, collaboration qui donnera naissance à plus de trente productions en Grande-Bretagne, au Canada, en Israël et aux États-Unis, jusqu'à la mort de Guthrie survenue en 1971.

À Stratford-on-Avon, en 1949, Moiseiwitsch et Guthrie travaillent ensemble sur une production d'Henri VIII; ils se servent alors d'une scène élisabéthaine stylisée qui met l'accent sur les acteurs en attirant l'attention sur leurs costumes. Ils utilisent de nouveau ce concept quand Guthrie fonde le FESTIVAL DE STRATFORD au Canada. Pour la saison inaugurale, Moiseiwitsch conçoit les costumes et la scène à plate-forme de bois du spectacle d'ouverture, Richard III, qui met en vedette Alex Guinness, le 13 juillet 1953. Elle conçoit par la suite la scénographie de plus de trente spectacles pour la compagnie de Stratford, dont La Mégère apprivoisée (1954), Jules César (1955), La Nuit des rois (1957), Roméo et Juliette (1960), Antoine et Cléopâtre (1967), Cymbeline (1970) et Tout est bien qui finit bien (1977). Sa réalisation la plus unifiée sur le plan visuel est celle de l'Oedipe Roi de Sophocle (Stratford, 1954, 1955, filmée en 1956), que l'on remarque pour ses costumes de riche texture et pour l'usage le plus réussi des masques qui n'ait jamais été réalisé dans le théâtre professionnel canadien.

Une exposition rétrospective des travaux de Moiseiwitsch a été présentée à Stratford en 1992. Elle-même y est revenue une seule fois, à titre de conseillère à la scénographie pour le spectacle Oedipe Roi, en 1997.

Pour avoir créé le concept scénographique qui a guidé le festival de Stratford depuis sa création, Tanya Moiseiwitsch a obtenu le Diplôme d'Honneur de la Conférence canadienne des arts ainsi que des diplômes honorifiques des Universités de Waterloo (1977) et de Toronto (1988).