Mimi Parent

Mimi Parent, artiste surréaliste (Montréal, 1924 - Villars-sur-Ollon, Suisse, 14 juin 2005). Parent est l'élève d'Alfred PELLAN à l'École des beaux-arts de Montréal, d'où on finit par la renvoyer pour indiscipline en 1947. La même année, elle présente sa première exposition individuelle à la Dominion Gallery de Montréal, et, l'année suivante, elle signe avec 13 autres artistes le Manifeste Prisme d'Yeux. Après son mariage avec Jean BENOÎT, en 1948, elle quitte le Canada pour aller vivre à Paris.

Mimi Parent s'associe au groupe surréaliste en 1959 et conçoit cette année-là l'affiche et la mise en page du catalogue de l'exposition EROS, où elle est aussi responsable de la salle du fétichisme. Bien qu'elle participe à des activités collectives surréalistes (Milan, 1960; L'Écart absolu, Paris, 1965; Sao Paulo, 1967; Le Principe de plaisir, Prague, 1968), elle fait aussi des expositions individuelles (Galerie André-François Petit, Paris, 1984; Museum Bochum, 1984; Noyers-sur-Serein, 1992). À l'automne 1998, la Galerie 1900-2000, à Paris, organise une rétrospective de ses œuvres.

Au cours des trois dernières décennies de sa vie, Mimi Parent produit de nombreux « tableaux-objets ». Il s'agit de boîtes en bois peintes en noir dans lesquelles l'on peut voir, à travers une vitre, une scène composée de divers éléments. Chaque boîte constitue en elle-même un étonnant « théâtre de l'inconscient » dont l'inquiétante étrangeté est soulignée par de somptueuses couleurs.

Des œuvres de Mimi Parent, active jusqu'à un âge avancé, sont associées à plusieurs grandes expositions, dont Fémininmasculin, au Centre George Pompidou de Paris, en 1995; La Femme Et Le Surréalisme, à Lausanne, en 1987; Surrealism: Desire Unbound, à la Tate Modern de Londres, en 2001; et Paris And The Surrealists, à Barcelone, en 2005. Mimi Parent et Jean Benoît ont fait l'objet d'une rétrospective commune au Musée national des beaux-arts du Québec en 2004.