Miller, Maria Morris

Maria Morris Miller, artiste botaniste (Halifax, N.-É., 1813 -- id., 1875). Elle prend des leçons de dessin et de peinture avec W.H. Jones et le professeur L'Estrange, deux professeurs d'Halifax. En 1830, elle ouvre dans cette ville une école destinée à enseigner aux jeunes filles l'art de dessiner en suivant les règles de la politesse et de l'élégance.

Encouragée par le botaniste Titus Smith, elle réalise 146 tableaux représentant des fleurs sauvages de la Nouvelle-Écosse. En 1840, deux éditeurs, John Snow à Londres et A.W. Mackinlay à Halifax, publient conjointement six de ses oeuvres botaniques sous forme d'une série de lithographies coloriées à la main et accompagnées de notes de Titus Smith sur l'habitat des fleurs peintes par l'artiste. Le lieutenant-gouverneur de la Nouvelle-Écosse, sir Colin Campbell, parraine cette première publication. D'autres publications suivent en 1853 et en 1866, et un titre plus ambitieux, Wild Flowers of British North America, paraît en 1867, mais aucun de ces ouvrages ne connaît de succès commercial. Une collection de ses toiles représentant des fleurs est présentée à l'Exposition de Paris de 1867.

Miller est la première femme artiste de la Nouvelle-Écosse. La publication de ses oeuvres botaniques et de ses lithographies par l'éditeur londonien donne de l'importance à son oeuvre. On trouve une vaste collection de ses tableaux et de ses lithographies au musée d'histoire naturelle de la Nouvelle-Écosse, à Halifax.