Melville, presqu'île

La presqu'île Melville mesure approximativement 400 km de longueur et 100 km de largeur. Reliée au continent par l'isthme de Rae, elle est bordée à l'ouest par la baie Committee et séparée de l'ÎLE DE BAFFIN au nord par le détroit de Fury et Hecla. Elle fait face au BASSIN FOXE à l'est. Soulevée par le jeu des failles associées à la dépression tectonique du bassin Foxe, elle constitue un lambeau résiduel d'une ancienne et vaste nappe de roche sédimentaire qui recouvrait autrefois le coeur du BOUCLIER canadien. Cette presqu'île est composée de deux régions géomorphologiques distinctes, la majeure partie étant un plateau disséqué qui devient assez montagneux à l'ouest (où il atteint jusqu'à 900 m). Au nord-est, on trouve une étroite plaine côtière au relief émoussé, composée de roche calcaire de formation plus récente.

Le matériau précambrien qui forme les hautes terres est un socle métamorphisé et granitisé qui date de 1600 millions d'années. Les roches ont pour la plupart été modérément plissées, tandis que des plissements plus importants ont soulevé les montagnes basses, à l'ouest. Les failles et les intrusions associées au soulèvement général de la presqu'île sont devenues des foyers d'érosion, et des canyons aux parois abruptes pouvant atteindre de 90 m à 175 m de profondeur se sont formés.

Conjointement à certaines intrusions, on a trouvé d'importants dépôts de minerai de fer qui s'ajoutent aux nombreux gisements de fer canadiens. Une forte concentration en uranium naturel a été relevée dans les sédiments lacustres et dans les eaux du sud de la presqu'île de Melville, là où des intrusions ignées pénètrent les roches du Bouclier canadien. On trouve sur l'isthme, le hameau de REPULSE BAY . Le hameau de HALL BEACH est situé sur la rive est de la péninsule. Ces deux sites ont longtemps été habités par les Inuits à cause de l'abondance de mammifères marins à proximité.