Mary di Michele

Mary di Michele, écrivaine (Lanciano, Italie, 6 août 1949). Mary di Michele immigre au Canada en 1955, alors qu'elle est enfant. Elle grandit à Toronto et fréquente l'Oakwood Collegiate Institute. Après l'obtention de son diplôme en littérature anglaise de l'Université de Toronto (B.A., 1972), elle étudie la littérature anglaise et la création littéraire à l'Université de Windsor (M.A., 1974). À Windsor, di Michele travaille avec Joyce Carol Oates et rencontre Tom Wayman. À Toronto, elle se joint à un groupe littéraire comprenant Pier Giorgio DI CICCO, Roo BORSON, Carolyn Smart et Bronwen WALLACE. Elle fait partie des poètes dont les œuvres figurent dans l'anthologie Roman Candles (1978), éditée par Di Cicco, et dans l'ouvrage The New Oxford Book of Canadian Verse (1982), édité par Margaret ATWOOD. En 1986, à Vancouver, elle assiste à la conférence où est fondée l'Association canadienne des écrivains et écrivaines d'origine italienne (voir LANGUE ITALIENNE, PUBLICATIONS DE). Mary di Michele est auteure et rédactrice à la pige pour Toronto Life, Poetry Toronto et The Toronto Star. Elle occupe des postes d'écrivaine en résidence à Toronto, à Regina, à Banff, à Montréal, à Rome et à Bologne. Depuis 1990, elle est professeure de création littéraire à l'Université Concordia et retourne souvent en Italie.

Le premier livre de poésie de Mary di Michele, Tree of August (1978), marque le début de son exploration de l'expérience des Canadiens d'origine italienne. Cet examen des relations familiales se poursuit dans Bread and Chocolate (1980; trad. Pain et chocolat), un livre imprimé et relié avec Marrying into the Family de Bronwen Wallace. Avec la parution de Mimosa and Other Poems (1981), di Michele se fait une place parmi le nombre croissant d'écrivains canadiens d'origine italienne et de femmes poètes. Dans Mimosa, une série de monologues entre deux filles et leur père immigré, di Michele dissèque leur héritage italo-canadien, leur dynamique familiale et l'ambivalence des femmes envers l'autorité patriarcale. En 1984, di Michele dirige Anything is Possible, une anthologie des poèmes de onze jeunes femmes sur le thème du « monde des sentiments ». Dans Necessary Sugar (1984), Immune to Gravity (1986) et Luminous Emergencies (1990), elle démontre sa maîtrise de l'écriture de la confession, dans laquelle les poèmes lyriques deviennent des méditations. Ce dernier recueil inclut des poèmes inspirés d'un circuit littéraire au Chili.

Par la suite, Mary di Michele élargit ses sujets et ses genres. Son premier roman, Under My Skin (1994), porte sur une femme aux prises avec des questions de médias, de violence et d'identité. Dans Stranger in You: Selected Poems and New (1995), di Michele expérimente avec des poèmes en prose traitant de sujets politiques, une méthode qui donne naissance à un livre complet, Debriefing the Rose (1998). Ce dernier comprend des conversations avec des poètes morts et nous donne un aperçu de ses traditions littéraires. Tenor of Love (2005) est un roman qui raconte la vie de Caruso et suit la tradition des poètes de trouver et de recréer les voix de personnages historiques.

Mary di Michele a l'un des styles les plus particuliers de la scène littéraire nord-américaine. Sa poésie figure dans plus d'une douzaine d'anthologies. Elle remporte plusieurs prix, dont le concours de poésie de la SRC, une médaille d'argent, le Du Maurier Award pour la poésie, l'Air Canada Writing Award, le prix des arts de Toronto et l'ARC Confederation Poets Award.