Martin, Mungo

Mungo Martin, ou Nakapankam, qui signifie chef de potlatch « plus de 10 fois », ou Datsa, qui signifie « grand-père », sculpteur, peintre, chanteur et auteur de chansons de la côte du Nord-Ouest (Fort Rupert, île de Vancouver, vers 1879 - Victoria, 16 août 1962). Il est le beau-fils de Charlie James (sculpteur Kwakwaka'wakw ou KWAKIUTL de renom) et tuteur de Henry HUNT, Tony HUNT et Bill REID.

Spécialiste renommé de divers aspects de sa culture, Mungo Martin aide à ranimer chez son peuple la fierté du patrimoine kwakiutl. Il s'adonne à la sculpture pendant la prohibition du POTLATCH et il réalise le premier mât totémique qu'on lui commande, Raven of the Sea, à Alert Bay, en Colombie-Britannique, vers 1900.

En 1948, l'Université de la Colombie-Britannique lui demande de diriger son programme de restauration de TOTEMS, de sculpter de nouveaux totems et d'enseigner son art à des apprentis sculpteurs afin que les techniques de sculpture ne se perdent pas. En plus d'être un sculpteur exceptionnel, il rend des services inestimables aux ethnographes au début des années 1950 en enregistrant environ 400 chansons et histoires orales à l'Université de la Colombie-Britannique et au musée royal de la Colombie-Britannique, à Victoria. En 1952, il déménage à Victoria pour commencer un programme de reproduction de vieux totems. En 1984, Richard Hunt (fils de Henry Hunt) poursuivra ce travail à titre de sculpteur résident.

En 1958, Martin termine le plus grand mât totémique du monde, érigé dans le parc Beacon Hill, à Victoria. Le totem domine le détroit de Juan de Fuca jusqu'en 2000, lorsque le tronc, qui pourrit de l'intérieur, a besoin d'être restauré. Il est réinstallé en 2002. Martin sculpte en 1961 son dernier mât, qui se trouve au Mexique.

Martin construit également une grande maison cérémoniale traditionnelle dans le parc Thunderbird du musée provincial de la Colombie-Britannique. La maison Mungo Martin, appelée Wawadit'la, est une petite réplique de la grande maison située à Tsaxis (Fort Rupert) et les poteaux de la maison portent les armoiries de trois clans Nakapankam. Les cérémonies d'ouverture de Wawadit'la, en 1953, inaugurent aussi le premier potlatch public depuis que le gouvernement a interdit les célébrations du potlatch, en 1889. Martin reçoit la médaille du Conseil canadien pour ses efforts.

En 1970, on érige un mât totémique à sa mémoire, à Alert Bay, en Colombie-Britannique.