Bell, Marilyn

Marilyn Bell, nageuse (Toronto, 19 nov. 1937). Le 8 septembre 1954, Marilyn Bell se glisse dans les eaux froides du lac Ontario et franchit à la nage les 32 milles (51,5 km) qui séparent Youngstown (New-York) de la rive Ouest de Toronto. Accompli par une jeune femme de 16 ans, cet exploit fascine le pays tout entier. Des reporters du Toronto Star et du Toronto Telegram en viennent même aux coups alors que la nageuse se débat contre les lamproies et s'étouffe presque dans les eaux huileuses. On pardonne à son instructeur, Gus Ryder, d'avoir refusé de la retirer du lac alors qu'elle semble frôler l'inconscience.

Elle devient ensuite la plus jeune personne à traverser à la nage la Manche et le détroit Juan de Fuca, mais rien ne peut égaler l'euphorie de la foule qui l'attend à Toronto lorsque, 20 heures et 59 minutes après son départ, elle touche faiblement le mur qui marque la fin de son parcours. On a dit de Bell qu'elle avait accompli l'exploit canadien par excellence : celui d'un individu qui, inébranlable et déterminé, refuse de plier devant les éléments.

La vogue des traversées de lac allait plus tard amener plusieurs nageurs marathoniens à égaler son exploit et à franchir plus rapidement la même distance, mais aucun ne connut la gloire de ce qui fut l'événement de la décennie. À la grande joie du public qui l'adule et la couvre de cadeaux, Marilyn Bell est une héroïne modèle : humble, intelligente, reconnaissante et charmante. Elle quitte les feux de la rampe aussi abruptement qu'elle y est entrée, auréolée de gloire.