Manitoba Opera Association

Manitoba Opera Association. Formée à Winnipeg en 1969 par A. Kerr Twaddle et 13 autres particuliers, en vue de présenter du grand opéra. Une campagne d'abonnement coïncide avec un concert lyrique (1969) donné par l'Orchestre symphonique de Winnipeg avec Jon Vickers et Teresa Stratas. La première initiative de l'association, qui reçoit sa charte en 1970, consiste à parrainer une représentation à Winnipeg d'Orphée aux Enfers, présentée en tournée par la Canadian Opera Company. C'est ensuite une version concert d' Il Trovatore (1972) et une production de Madama Butterfly (1973), mise en scène d'Irving Guttman avec Piero Gamba au pupitre. En 1975, l'association est déjà en mesure d'offrir trois opéras par an avec un budget qui est passé de 28 000 $ en 1972 à 260 000 $, grâce aux recettes de la vente des billets, à des dons de particuliers et à des subventions de la ville de Winnipeg, du Conseil des arts du Manitoba ainsi que du Conseil des arts du Canada. En 2003, le budget dépasse 1 100 000 $. Les productions ont inclus les oeuvres les plus populaires de Verdi, Puccini, Mozart, Donizetti et autres, et de grandes mises en scène comme Nabucco ou encore Salome.

L'association a pour metteurs en scène et chefs d'orchestre David Agler, Richard Bradshaw, George Cotton, Sonja Frisell, Herman Geiger-Torel, Anton Guadagno, Irving Guttman, Imre Pallo, Alfredo Silipigni et Bernard Uzan. Parmi les chanteurs qui tiennent des premiers rôles se trouvent Victor Braun, Judith Forst, Maureen Forrester, Alexander Gray, Richard Margison, Allan Monk, Leona Mitchell, Dean Peterson, Diana Soviero, Heather Thomson, Edward Tumiagian et Victoria Vergara. La remarquable soprano originaire de Winnipeg Tracy Dahl, qui se produit au Metropolitan Opera et dans d'autres grandes salles d'opéra en-dehors du Canada, revient souvent dans sa ville natale incarner Susanna (Les Noces de Figaro), Marie (La Fille du régiment) ou Olympia (Les Contes d'Hoffmann). Le Manitobain Philip Ens (basse) fait ses débuts à l'opéra avec la compagnie. Des chanteurs locaux sont engagés pour les rôles de soutien et les choeurs. L'Orchestre symphonique de Winnipeg assure l'accompagnement instrumental et, pour les scènes de ballet, on fait appel à des danseurs et des étudiants boursiers de la division professionnelle du Ballet royal de Winnipeg.

Depuis 2002, le Manitoba Opera effectue deux productions complètes et une soirée de concerts par année. La compagnie collabore étroitement avec la communauté artistique de Winnipeg, employant l'Orchestre symphonique de Winnipeg, le Manitoba Theatre Centre et le Ballet royal de Winnipeg. L'association est régie par un conseil d'administration bénévole et deux directeurs professionnels permanents, l'un à l'administration, l'autre à la direction artistique. Le Manitoba Opera est soutenu financièrement, non seulement par des dons de particuliers et d'entreprises, mais aussi par le Conseil des arts du Canada, le Conseil des arts du Manitoba, la ville de Winnipeg et des fondations comme la Winnipeg Foundation et la Thomas Sill Foundation.

Bibliographie

Arnold EDINBOROUGH, « Winnipeg really has something to sing about : its opera », Financial Post (9 mai 1975).