Jane Mallett, actrice et comédienne, née Jean Dawson Keenleyside (London, Ont., 1899 - Toronto, Ont., 14 avril 1984). Elle passe sa jeunesse à Regina (Sask); elle est étudiante de premier cycle au Victoria College de l'Université de Toronto et joue au Hart House Theatre sous le nom de Mlle J.D. Keenleyside, quand, en 1921, elle est invitée à interpréter le premier rôle féminin dans The Great Adventure d'Arnold Bennett, au Upper Canada College (UCC) de Toronto. Frederick Mallett, professeur de chimie au UCC, partage la vedette avec elle. En 1926, elle épouse « Freddie » Mallett; ils auront un enfant et leur mariage durera plus de cinquante ans.

Sous le nom de Jane Aldworth qu'elle emprunte brièvement, elle commence sa carrière de comédienne professionnelle d'une durée de près de soixante ans dans les divers théâtres de répertoire américain que l'on retrouve à Toronto pendant les années 1920. Dans les plus récents mélodrames, pièces policières ou comédies importés de Broadway, elle joue toutes sortes de personnages qui vont de duchesse à ingénue, même des premiers rôles de mère ayant le double de son âge.

Durant les années 1930, elle joue avec l'Actors' Colony Theatre, à Bala (Ont), et le Hart House Players Club et, en 1936, remporte le prix de la meilleure actrice du Festival d'art dramatique du Canada pour son rôle de Viola dans The Twelfth Night (La Nuit des rois). Son entraînement aux rigueurs du répertoire hebdomadaire en fait une actrice polyvalente et elle en vient, dans les années de l'après-guerre, à jouer tout un éventail de rôles pour de nombreuses compagnies de théâtre professionnel de Toronto. Mais c'est dans la comédie qu'elle excelle, et elle se fait surtout connaître et aimée comme comédienne de revue. De 1934 à 1945, elle joue dans Town Tonics, la revue à deux personnages qu'elle a écrite et qui la consacre « ménagère la plus drôle du Canada ».

Durant les années 1930, 1940 et 1950, Mallett apparaît dans de nombreuses autres revues, dont la plus mémorable est Spring Thaw, la fameuse revue d'actualités annuelle de la New Play Society. Elle jouera dans sept Thaws entre 1948 et 1955, avec les plus célèbres des artistes comiques canadiens dont l'un, Don Harron, l'appellera « la Canadienne du cru la plus drôle depuis Bea Lillie » [traduction].

Mallett est aussi une actrice populaire de la radio et de la télévision. Connue à la radio comme « la fille aux mille voix » grâce à son talent qui lui permet d'incarner jusqu'à cinq personnages différents dans une même émission, elle acquiert une réputation à l'échelle nationale pour ses rôles dans de nombreux feuilletons, dans des séries aussi importantes que Wednesday Night et Stage d'Andrew Wilson sur les ondes de la CBC, et dans Travels with Aunt Jane, une comédie de situation qui a été écrite pour elle. Elle tient plusieurs fois la vedette dans Festival, une émission télévisée de la CBC, apparaît comme actrice invitée dans de nombreuses séries télévisées et joue dans plusieurs films.

Jane Mallett a reçu le prix Brenda Donohue pour sa contribution remarquable au théâtre, le prix John Drainie de l'ACTRA pour sa contribution distinguée à la radiotélévision et, en 1975, elle est reçue membre de l'Ordre du Canada. Son rôle de présidente-fondatrice de l'AFC (autrefois connue sous le nom de Caisse des acteurs du Canada) lui vaudra le titre « marraine des artistes canadiens ». L'AFC fournit une aide financière d’urgence aux professionnels de l'industrie du spectacle travaillant dans les domaines du film, de la télé, du théâtre, de la musique et de la danse pour qu’ils puissent maintenir une bonne santé, garder leur dignité et continuer de travailler. C'est en reconnaissance de ses efforts, dans l'intérêt de sa profession et au nom de ses collègues artistes, qu'en 1985, un an après sa mort des suites d'un emphysème, le théâtre récemment rénové du Town Hall, au St. Lawrence Centre de Toronto, est rebaptisé Jane Mallett Theatre en son honneur.