Macareux

Nom commun de trois espèces d'OISEAUX MARINS, de taille moyenne, appartenant à la famille des ALCIDÉS. Pour plusieurs, ce nom désigne plus particulièrement le Macareux moine (Fratercula arctica), un oiseau d'une longueur de 26 à 36 cm, pesant 460 g, ayant une envergure de 47 à 63 cm et doté d'un bec triangulaire caractéristique, vivement coloré de rouge, d'orange et de bleu.

Répartition

Le Macareux moine niche sur les deux côtes ainsi que dans plusieurs îles de l'Atlantique Nord. En Amérique du Nord, il niche principalement sur les côtes de Terre-Neuve et du Labrador. Le Macareux cornu (F. corniculata) et le Macareux huppé (F. cirrhata) vivent pour leur part dans la mer de Béring et dans le Pacifique Nord. Ces deux macareux nichent dans des colonies côtières depuis l'Est de la Sibérie et le Nord-Ouest de l'Alaska, jusque dans les îles Aléoutiennes et la côte septentrionale de la Colombie-Britannique. Le Macareux huppé niche également plus au sud en Colombie-Britannique, ainsi que dans l'État de Washington, en Oregon et en Californie. Les adultes et les juvéniles hivernent en mer, mais on ne connaît pas avec précision les secteurs où ils passent de sept à huit mois pendant l'année.

Nidification

Les macareux vivent en colonies pendant la saison de reproduction. Ils nichent habituellement dans des terriers creusés dans une pente herbeuse ou dans un sol relativement plat. Ils aménagent aussi parfois leur nid dans des crevasses profondes de rocher ou dans des anfractuosités dans des éboulis de roches. Ils se reproduisent pour la première fois vers l'âge de quatre ou cinq ans et les couples demeurent généralement unis pour la vie. Les macareux pondent un seul oeuf, blanc, et les deux adultes se partagent l'incubation pendant environ 42 jours. Le jeune est par la suite nourri de petits poissons durant six à sept semaines.

Population

On estime que la population reproductrice de l'Amérique du Nord compte environ 365 000 couples. Environ 62 p. 100 de ces couples nichent dans quatre îles de la baie Witless, située au sud-est de Terre-Neuve. Les populations du golfe du Saint-Laurent, des États de Nouvelle-Angleterre et des colonies du nord-est de l'Atlantique ont considérablement diminué depuis 1900, probablement à cause du harcèlement causé par les hommes, des changements dans la disponibilité de la nourriture et de la pollution par les hydrocarbures.