Loiselle, Hélène

Hélène Loiselle, comédienne (Montréal, Qc, 17 mars 1928) L'une des figures marquantes de la scène et des écrans québécois, cette excellente comédienne a brillé dans les grands rôles du répertoire international autant que dans les œuvres des auteurs d'ici. Sa carrière échelonnée sur six décennies comprend des téléthéâtres et des radio-romans, des émissions pour enfants et des téléromans, ainsi que quelques films importants.

Formée dans les années 1940 par les maîtres Charlotte Boisjoli, François Rozet, Jean Valcourt et Lucie de Vienne, Hélène Loiselle se joint aux Compagnons de saint Laurent où elle fait ses débuts en 1945, en Rosette dans On ne badine pas avec l'amour d'Alfred de Musset. Elle y jouera aussi Giraudoux, Racine, Rostand et Shakespeare. Au début des années 1950, elle fait un séjour de deux ans à Paris pour se perfectionner. Par la suite, on la verra à l'Égrégore, dans Victor ou les Enfants au pouvoir de Vitrac-Anouilh, dans Oncle Vania de Tchekhov, puis, sur à peu près toutes les scènes montréalaises, en Antigone ou en Lady Macbeth dans les tragédies de Sophocle et de Shakespeare, en Olga dans Les Trois Sœurs de Tchekhov, ainsi que dans des œuvres de création.

Hélène Loiselle participe à la création historique des Belles-Sœurs de MichelTREMBLAY au THÉÂTRE DU RIDEAU VERT en 1968, incarnant la snob Lisette de Courval, la " maudite pincée " du groupe. Elle crée l'année suivante au Théâtre de Quat'Sous une inoubliable Robertine, mère résignée, accablée de reproches par ses enfants, dans En pièces détachées du même auteur. Elle donne l'une de ses plus bouleversantes interprétations avec le rôle de Marie-Louise dans À toi, pour toujours, ta Marie-Lou, également de Michel Tremblay, lors de sa création au Quat'Sous en 1971. Elle y partage la scène avec son époux dans la vie, le comédien Lionel Villeneuve, dans le rôle de Léopold, formant avec lui un couple déchiré et tragique. Parmi ses créations majeures, notons aussi Les Voisins de Louis Saïa et Claude Meunier, à la Compagnie Jean-Duceppe en 1980, et La Leçon d'anatomie de Larry Tremblay, au Quat'Sous en 1992.

Comédienne racée, au caractère trempé, Hélène Loiselle touche à différents registres avec bonheur, incarnant par exemple l'éthérée Blanche Dubois dans Un tramway nommé Désir de Tennessee Williams, chez Duceppe en 1974, le rôle-titre dans Yerma de Federico García Lorca et Mrs Smith dans La Cantatrice chauve d'Eugène Ionesco, au Rideau Vert en 1993 et 1996. De ce dernier auteur, elle triomphe aussi dans Les Chaises au Quat'Sous en 1991. Elle a partagé la scène avec la chanteuse Pauline Julien dans le spectacle poétique Voix parallèles, au Café de la Place, en 1990.

Au cinéma, Hélène Loiselle a été du moyen métrage Françoise Durocher, waitress d'André Brassard, en 1972, des classiques Mon oncle Antoine de Claude Jutra, en 1971, et Les Ordres de Michel Brault, en 1974, comme du plus récent Post Mortem de Louis Bélanger, en 1999. À la télévision, elle a notamment joué plusieurs sorcières dans le cadre de la célèbre émission pour enfants Fanfreluche.