Beatrice Gladys Lillie

Beatrice Gladys Lillie (lady Robert Peel), comédienne (Toronto, 29 mai 1894 -- Henley-on-Thames, Angl., 20 janv. 1989). Ses chansons impertinentes et son collier de perles rebelle en font une artiste de revue aimée de tous. Selon Noël Coward, un de ses fidèles collaborateurs, elle est tout simplement « la femme la plus drôle au monde ». Enfant, elle débute sa carrière comme chanteuse de concert en faisant des tournées en Ontario, avec sa mère Lucie Anne et sa soeur aînée Murielle, pianiste (« The Lillie Trio »). En 1914, elle fait des apparitions sur scène en Angleterre comme amateur, puis est engagée dans le choeur de la revue musicale Not Likely! Pendant la guerre, Lillie participe à une série de revues sous la direction du producteur André Charlot, qui la façonne pour en faire une vedette.

En 1920, elle épouse Robert Peel avec lequel elle a un fils, Robert. Après un retour triomphal à Toronto, elle fait ses débuts à New York dans la Charlot's Revue, en 1924. En tout, Lillie joue dans 30 revues, une douzaine de comédies musicales et sept films. Elle tient aussi l'affiche tour à tour au Palace Theatre de New York, au Palladium de Londres et au Café de Paris.

Son mari décède en 1934 et son fils meurt au service en 1942. Après la Deuxième Guerre mondiale, au cours de laquelle elle divertit sans relâche les troupes, ses principaux spectacles sont : Inside USA (1948-1950), An Evening with Beatrice Lillie (1952-1956), Auntie Mame (1958) et High Spirits (1964; une version musicale de Blithe Spirit de Coward).

En 1972, Lillie publie une autobiographie désopilante, Every Other Inch a Lady, écrite en collaboration avec son compagnon, le chanteur John Philip Huck. Victime en 1975 d'un accident cérébrovasculaire qui la laisse pratiquement aveugle et aphasique, elle se retire avec Huck en Angleterre, où elle décède à l'âge de 94 ans. Son fidèle compagnon et protecteur meurt le lendemain.