Lièvre

Nom donné à des herbivores de taille moyenne, de l'ordre des LAGOMORPHES, dont les jeunes naissent les yeux ouverts, entièrement couverts de poils et sont capables de courir quelques minutes à peine après leur naissance. Toutes les espèces nord-américaines appartiennent au genre Lepus. Trois espèces canadiennes sont indigènes, et une y a été introduite.

Lièvre arctique

Le lièvre arctique (L. arcticus) est la plus nordique et la plus grande des espèces canadiennes. L'adulte pèse de 3,2 à 5,4 kg. On le rencontre dans la TOUNDRA au nord de la limite des forêts.

Lièvre d'Amérique

Le Lièvre d'Amérique (L. americanus) est commun dans tous les milieux forestiers du Canada et est une source de viande pour les collectivités éloignées. Cette espèce subit de grandes fluctuations de populations tous les neuf ou dix ans. Sa densité varie approximativement de 1 lièvre par 50 hectares à 200 lièvres par hectare.

Autres espèces

L'autre espèce indigène, le Lièvre de Townsend (L. townsendii) est essentiellement nocturne et solitaire. On le trouve partout dans les PRAIRIES. En 1912, le Lièvre d'Europe (L. europaeus) a été introduit en Ontario comme GIBIER. On ne le rencontre que dans cette province où il ravage parfois les jardins. Contrairement aux espèces indigènes, il ne devient pas blanc en hiver.

Reproduction et développement

Les jeunes lièvres ou levrauts naissent en milieu ouvert et sont sevrés après deux ou trois semaines (cinq ou six chez le Lièvre de Townsend). La gestation dure environ 36 jours. Une portée contient de un à sept petits, et jusqu'à quatre portées peuvent naître pendant l'été, selon l'espèce. Les femelles sont habituellement plus grandes que les mâles. Les lièvres sont de plus grande taille que les LAPINS.