Leyrac, Monique

Monique Leyrac, née Tremblay, interprète et comédienne (Montréal, 26 février 1928). L'heureuse combinaison de ses talents musicaux et théâtraux lui permet de donner à ses interprétations une réelle intensité émotionnelle. Monique Leyrac a étudié l'art dramatique avec Jeanne Maubourg avant de faire ses débuts d'actrice à la radio dans le rôle principal dans Le Chant de Bernadette de Franz Werfel à CKAC en 1943. Elle débute dans la chanson quelques années plus tard aux côtés de Charles Aznavour, Pierre Roche et Jacques Normand et puise dans le répertoire de musique française, dont celles d'Édith Piaf, et dans les chansons d'Amérique du Sud. Leyrac développe peu à peu un intérêt pour la chanson québécoise et elle gagne d'importants prix en 1965 au Festival international de la chanson à Sopot, en Pologne (elle chante MON PAYS de Gilles VIGNEAULT), et au Festival de la chanson à Ostende, en Belgique.

Monique Leyrac joue dans plusieurs films et pièces de théâtre, entre autres Act of the Heart (v.f. L'acte du cœur), un film de Paul ALMOND, The Threepenny Opera au FESTIVAL DE STRATFORD et Le voyage du couronnement de Michel-Marc Bouchard au THÉÂTRE DU NOUVEAU-MONDE en 1995. Au Patriote et au Gesù de Montréal et dans des tournées au Québec, en Ontario et plus tard à Paris, elle récite et chante des poèmes d'Émile Nelligan. À la fin des années 1980, elle joint ses talents d'actrice et de chanteuse dans des spectacles solos somme Divine Sarah et Les paradis artificiels. Elle joue le rôle de Laurence dans Des dames de Coeur à Radio-Canada de 1986 à 1987 et reçoit un prix de la meilleure comédienne de soutien pour le rôle de Bélize qu'elle a tenu en 1990 dans la production de la Nouvelle Compagnie Théâtrale, Les femmes savantes de Molière.

Monique Leyrac est nommée Officier de l'ORDRE DU CANADA (1967) et reçoit le PRIX DE MUSIQUE CALIXA-LAVALLÉE (1979). Elle reçoit le PRIX DU GOUVERNEUR GÉNÉRAL POUR LES ARTS DE LA SCÈNE en 1997 et en 1998, elle est nommée chevalier de l'ORDRE NATIONAL DU QUÉBEC. Sa carrière est reconnue à un gala tenu à Montréal en 2006 où on lui remet le Prix Hommage Quebecor de la chanson.