La Tuque

La Tuque, ville du Qc; pop. 11 821 (recens. 2006), 12 488 (2001A); const. en 1911. La Tuque est située aux abords de la RIVIÈRE SAINT-MAURICE, à 165 km au nord de Trois-Rivières. Construite au début du XXe siècle dans une zone forestière isolée au cur de la région de la Mauricie sur l'emplacement d'un ancien poste de traite, La Tuque doit son nom à une montagne qui ressemble à un bonnet de laine en forme de cône communément appelé "tuque".

En 1904, la Brown Corp., une papetière américaine, achète les chutes et les terres environnantes et, en 1907, elle y construit une usine de pâte à papier qui tire son électricité d'un barrage. Cette industrie donne naissance à la ville actuelle qui devient le point de rassemblement des travailleurs forestiers. La centrale hydroélectrique, dont la puissance a été accrue en 1943, est aujourd'hui exploitée par HYDRO-QUÉBEC. En 1954, la Canadian International Paper Co. (CIP) achète l'usine de pâte à papier qu'elle exploite jusqu'en 1988; elle est vendue cette même année à Produits forestiers Canadien pacifique (PFCP). En 1994, PFCP est renommé Cartons Saint-Laurent. L'usine est à nouveau vendue à la compagnie américaine Smurfit-Stone en 2000. L'économie de La Tuque est basée sur la FORESTERIE et ses dérivés: scierie, bois d'uvre, etc. La Smurfit-Stone fabrique trois sortes de cartons: couverture white top, couverture entièrement blanchie et couverture entièrement blanchie pour l'alimentation.