Kelesi, Helen Mersi

Helen Mersi Kelesi, joueuse de tennis (Victoria, 15 novembre 1969). Dès l'âge de 12 ans, elle est la meilleure joueuse de catégorie junior (moins de 18 ans) de l'ouest du Canada. À 13 ans, elle remporte les Nationaux juniors canadiens et l'Omnium international junior de Taipei. Elle obtient son meilleur classement mondial en 1985 (troisième), après avoir atteint les demi-finales des Internationaux français juniors et du Wimbledon junior.

Forte d'un tel palmarès, elle passe chez les professionnelles, où elle est d'abord classée 80e au monde. À l'âge de 16 ans, en 1986, elle compte déjà des victoires sur Helena Sukova (classée septième) et sur Hana Mandlikova (classée troisième), passe au 25e  rang et remporte son premier tournoi professionnel, l'Omnium du Japon. En 1987, elle gagne son premier championnat canadien chez les femmes, qu'elle remportera à trois autres reprises. Par la suite, elle représente deux fois le Canada aux JEUX OLYMPIQUES : à Séoul en 1988 et à Barcelone en 1992. Pendant sa carrière, on lui attribue le surnom d'« Helen la tempête » en raison de sa détermination acharnée, surnom qui la suit toujours.

La carrière de Kelesi se termine abruptement au début des années 1990. Aux Internationaux des États-Unis de 1994, elle est accablée de maux de tête et se retire du premier tour. En 1995, une tumeur au cerveau est diagnostiquée, elle est opérée la même année et elle essaie courageusement de reprendre son ancien titre. À l'apogée de sa carrière, elle est 11e au classement mondial W.T.A. en simple et 18e  en double. Elle représente le Canada lors de 10 COUPES DE LA FÉDÉRATION, record toujours inégalé. Kelesi s'est depuis retirée de la compétition professionnelle, mais continue de nourrir son amour pour le tennis en entraînant à la Pacific Tennis Academy, à Richmond, en C.-B. Elle est intronisée au Temple de la renommée du tennis canadien en 2002.