Keeper, Tina

Tina Keeper, actrice, activiste sociale, politicienne (Norway House, Manitoba, 20 mars 1962). Tina Keeper est une actrice primée dont le travail à l'écran et hors champ a sensibilisé le public aux divers problèmes auxquels les Canadiens contemporains d'origine autochtone sont confrontés.

Fille du récipiendaire de l'ORDRE DU CANADA Joseph Irvine Keeper et de la ministre anglicane Phyllis Keeper, Tina passe les premières années de sa vie dans la nation crie Chemawawin située dans le nord du Manitoba. À l'âge de quatre ans, elle s'installe à Winnipeg avec sa famille.

Keeper étudie le théâtre à l'Université de Winnipeg de 1989 à 1992 et termine une double mention en histoire du Canada et en théâtre. Les premiers crédits qui lui sont accordés pour des films incluent Mistress Madeleine (1986) et Smoked Lizard Lips (1991) de l'OFFICE NATIONAL DU FILM. En 1992, Keeper se joint à la distribution de la série dramatique télévisée de la SRC North of 60, établie dans la communauté autochtone fictive de Lynx River dans les Territoires du Nord-Ouest. Son interprétation de Michelle Kenidi, caporale de la GRC et mère célibataire lui permet d'être en nomination trois fois de suite aux Prix Gémeaux (1994, 1995 et 1996) dans la catégorie Meilleure actrice. En 1997, elle reçoit un Gémeau comme meilleure actrice dans une série continue.

La même année, Keeper quitte la série North of 60 et se concentre sur divers projets de films et pour la télévision, y compris Heater (1999) et In The Blue Ground (1999) pour lequel elle reçoit l'American Indian Film Festival Award dans la catégorie Meilleure actrice. Elle apparaît également dans Trial by Fire (2000), Dream Storm (2001) et Skins (2002) mettant en vedette Eric Schweig, Graham GREENE et Gary Farmer et qui est présenté pour la première fois au Sundance Film Festival. On compte parmi les œuvres de Keeper Another country (2003), On the Corner (2003) et Distant Drumming : A North of 60 Mystery (2003).

Activiste sociale et membre de la nation crie de Norway House,Tina Keeper anime en 1997 un concert-bénéfice pour venir en aide aux victimes de l'inondation qui a eu lieu au Manitoba. Elle participe au développement et à la mise en œuvre de divers programmes éducatifs qui traitent des droits des autochtones et de la violence faite aux femmes. Tina Keeper est particulièrement active comme membre d'un comité de visualisation pour un programme de prévention du suicide au Manitoba. Ses efforts sont reconnus en 2004 par un National Aboriginal Achievement Award. Elle est aussi membre de l'ORDRE DU MANITOBA.

En janvier 2006, Tina Keeper a remporté la victoire à titre de candidate libérale dans la circonscription fédérale de CHURCHILL.