Kashtin

Populaire duo montagnais formé des auteurs-compositeurs-interprètes et guitaristes Florent Vollant (Maliotenam, près Sept Îles, Québec, 10 août 1959) et Claude McKenzie (Schefferville, Québec, 11 mars 1967). Kashtin signifie « tornade » en Innu Aionun, un langage montagnais.

McKenzie et Vollant commencèrent à chanter ensemble en 1984 et se produisirent au festival Innu Nikamu de Maliotenam et devant d'autres communautés autochtones, sur la basse côte nord du Saint-Laurent. Encouragé par le Montréalais Guy Trépanier, compositeur et producteur, le duo enregistra l'album Kashtin (1989, Trans-Canada PPFL-2009), qui se vendit mondialement à plus de 200 000 exemplaires. On y trouve les succès québécois « E Uassiuian » (« Mon enfance » / « My Childhood »), « Tipatshimun » (« La Chanson du diable » / « Song of the devil ») et « Tshinanu » (« Nous autres » / « Ourselves », qualifié d'hymne Innu), tous chantés en Innu Aionun - les titres français et anglais de certaines chansons étaient destinés à en faciliter la présentation à la radio et à la télévision. En 1990, Kashtin reçut les trophées Félix du meilleur premier album et du meilleur album de country-folk.

Un deuxième album, Innu (Musicor PPFL-2011), lancé à la fin de 1991 sur CD et cassette, comporte une chanson en anglais, « Song of the Sun », écrite par Willie Dunn. Dans un style country ou folk moderne, Kashtin chante des refrains simples mais inspirés. Les voix d'une raucité harmonieuse se détachent des rythmes puissants de guitares acoustiques. Accompagnés par un petit groupe instrumental, Vollant et MacKenzie ont effectué de grandes tournées à travers le Québec et participé aux cérémonies de la fête nationale du Canada, à Ottawa en 1989 et à Harbourfront (Toronto) en 1990. En 1989, ils firent leurs débuts en France, et en 1991, ils s'y étaient produits 15 fois - entre autres, pour des séries de cinq soirées à Paris, au théâtre de la Ville et à La Cigale, et durant les tournées des Gipsy Kings (auxquels on les a comparés) et de Daniel Lanois, qu'ils ont également accompagné en Belgique et en Suisse. Kashtin fit ses débuts aux États-Unis en 1990, au New Music Seminar de New York.