John Brant (Ahyonwaeghs), grand chef Mohawk, surintendant des Indiens (né et décédé près de Brantford en Ontario; 27 septembre 1794 - 27 août 1832). John Brant était le fils de Joseph Brant, chef autochtone et premier Autochtone à être nommé capitaine par l'armée britannique en 1757. John Brant était également le neveu de Robert Johnson Kerr, lui-même fils du major-général sir William Johnson et beau-frère de Joseph Brant.

John Brant fut un ami et un partisan loyal de John Norton (v. 1760-1824) qui avait été choisi par Joseph Brant pour être chef de guerre. À 18 ans, Brant et Norton prirent la tête des soldats mohawks dans la bataille de Queenston Heights pendant la guerre de 1812, bataille au cours de laquelle la contre-attaque des troupes mohawks se révéla décisive. En effet, pendant cet affrontement, John Brant captura le colonel américain Winfield Scott qui deviendra plus tard célèbre.

Brant (nommé lieutenant) et Norton (major) prirent par ailleurs la tête des troupes mohawks pendant l'assaut lancé pour défendre Fort George, assaut qui se solda par un échec. Le 24 juin 1813, John Brant prit part à la bataille de Beaver Dams aux côtés de Norton et Kerr. Quant à la bataille de Chippawa, les Mohawks affrontèrent non seulement les Américains mais aussi les guerriers sénécas. Quoique membres de la Confédération des Six-Nations, les Sénécas avaient choisi d'appuyer les Américains. Au lendemain de la défaite à Chippawa, de nombreux soldats mohawks de la rivière Grand décidèrent de ne plus faire la guerre, mais Brant choisit de rester aux côtés de Norton.

En 1821, Brant et son beau-frère, William Johnson Kerr, obtinrent gain de cause dans la campagne qu'ils menèrent pour obtenir des droits territoriaux (Proclamation de Haldimand) en faveur des Mohawks de la rivière Grand et d'autres peuples de la Confédération des Six-Nations. En 1828, le ministère britannique des Affaires indiennes nomma John Brant surintendant en résidence des Indiens pour les Mohawks de la rivière Grand. En 1830, John Brant fut élu à l'Assemblée législative du Haut-Canada et devint ainsi le premier Autochtone à siéger en tant que député à l'assemblée de ce territoire. L'année suivante, son élection fut contestée et il céda son siège à John Warren. En 1831, John Brant fut nommé grand chef des Mohawks de la rivière Grand (Tekarihoga), succédant à son oncle maternel Henry Crogan qui venait de mourir.