Joanne Tod

Joanne Tod, artiste peintre (Montréal, 12 février 1953). Après une formation à l'ONTARIO COLLEGE OF ART AND DESIGN de Toronto, où elle étudie la peinture au milieu des années 1970, Joanne Tod attire pour la première fois l'attention de la critique en 1982 par sa participation à l'exposition Monumenta, de Toronto, organisée par des artistes. À une époque où beaucoup d'initiés du monde de l'art considèrent que la pratique de la peinture est injustifiable sur le plan éthique, l'oeuvre de Joanne Tod s'attaque à des questions sociales importantes, telles que l'identité, le pouvoir, le racisme et l'impérialisme culturel. De façon caractéristique, Tod, dont le style est très sûr, peint des images figuratives, visant à représenter une image tirée d'une publicité ou de médias populaires après se l'être appropriée. Toujours prudente quant au pouvoir rhétorique de la surface peinte, elle intègre au début des années 1980 différentes stratégies de distanciation - utilisant des combinaisons peu probables de sujets, du texte et de curieux titres remplis d'indices - afin de rappeler l'artifice de la peinture à ceux qui regardent son oeuvre. Des ensembles de travaux plus tardifs poussent plus loin de telles stratégies en utilisant la fragmentation de l'espace pictural et même une double épaisseur constituée de toile extensible et de nylon semi-transparent afin que l'avant-plan et l'arrière-plan de la peinture prennent un sens littéral. Tod est considérée comme l'une des artistes contemporaines les plus remarquables au Canada et elle apporte une dimension critique et un esprit pénétrant à la peinture figurative.

Les peintures de Joanne Tod ont été amplement exposées partout au Canada et aux États-Unis, y compris dans des expositions solos à la SOUTHERN ALBERTA ART GALLERY (1985), au Power Plant à Toronto, à la Mendel Gallery à Saskatoon (1991), à la LEONARD AND BINA ART GALLERY à l'Université Concordia à Montréal (1993), ainsi qu'à l'étranger, en France, en Allemagne, en Turquie, au Mexique et en Italie. Son travail est représenté dans les collections du MUSÉE DES BEAUX-ARTS DU CANADA, du MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE L'ONTARIO, de la VANCOUVER ART GALLERY, de la ROBERT McLAUGHLIN GALLERY ainsi que dans plusieurs collections publiques, privées et des galeries commerciales au Canada.

En 2007, Joanne Tod entreprend un projet de création de portraits de tous les soldats canadiens tués dans l'exercice de leurs fonctions en Afghanistan. L'intention de l'artiste est d'intégrer chacun des portraits peints sur des panneaux de bouleau de 12,7 cm x 15,2 cm dans une grande « mosaïque » peinte du drapeau canadien.