Histoire

L'idée d'organiser les Jeux du Canada est proposée pour la première fois en 1924 par Norton Crow, le secrétaire de l'Amateur Athletic Union of Canada, mais elle reçoit peu d'appui. Elle refait surface régulièrement au cours des 25 années suivantes, mais, à chaque fois, elle suscite peu d'enthousiasme. En 1962, le président du Conseil consultatif national de la Condition physique et du Sport amateur suggère encore une fois un festival sportif. Un avocat québécois, André Marceau, prend l'initiative et, de pair avec d'autres autorités québécoises du monde du sport, fonde une corporation regroupant les principaux sports d'hiver canadiens.

Le 30 mai 1965, un accord financier est signé, et les premiers Jeux du Canada d'hiver ont finalement lieu. En 1964, la Commission du Centenaire recommande que les jeux d'hiver soient tenus en 1967, et le gouvernement fédéral accepte la suggestion. Depuis lors, des jeux d'été et d'hiver ont lieu tous les quatre ans. Leurs objectifs sont de fournir des établissements sportifs de première qualité, d'entraîner autant de jeunes athlètes que possible afin de leur permettre d'atteindre un calibre international, d'encourager la tenue de compétitions dans les provinces et les territoires, et de développer les ressources humaines, depuis les juges jusqu'au directeur général des groupes s'occupant d'organiser les jeux. À la fin des Jeux du Canada, la Coupe du Centenaire est remise à la province ou au territoire qui s'est le plus amélioré d'une participation à l'autre.

Jeux d'été du Canada

Divers sports figurent au programme des jeux d'été : athlétisme, baseball, basketball, canotage, cyclisme, plongeon, hockey sur gazon, aviron, rugby/football, voile, soccer, balle molle, natation, tennis, volleyball et lutte.

Les derniers jeux d'été se sont déroulés à : Halifax/Dartmouth, Nouvelle-Écosse (1969); Burnaby, Colombie-Britannique (1973); St John's, Terre-Neuve et Labrador (1977); Thunder Bay, Ontario (1981); Saint John, Nouveau-Brunswick (1985); Saskatoon, Saskatchewan (1989) ; Kamloops, Colombie-Britannique (1993) ; Brandon, Manitoba (1997) ; London, Ontario (2001); Régina, Saskatchewan (2005); Summerside, Île-du-Prince-Édouard (2009); et Sherbrooke, Québec (2013)

Jeux d'hiver du Canada

Divers sports, d'hiver et d'intérieur, sont offerts aux athlètes des jeux d'hiver : ski alpin, tir à l'arc, gymnastique artistique, badminton, biathlon , boxe, ski de fond, curling, escrime, patinage artistique, ski acrobatique, hockey, judo, ringuette, tir, patinage de vitesse, squash, nage synchronisée, tennis et basketball en fauteuil.

Les derniers jeux d'hiver se sont déroulés à : Québec, Québec (1967) ; Saskatoon, Saskatchewan (1971) ; Lethbridge, Alberta (1975) ; Brandon, Manitoba (1979) ; Saguenay, Québec (1983) ; Cap Breton, Nouvelle-Écosse (1987) ; Charlottetown, I.-P.-É. (1991) ; Grande Prairie, Alberta (1995) ; Cornerbrook, Terre-Neuve et Labrador (1999) ; Bathurst/Campbellton, Nouveau-Brunswick (2003); Whitehorse, Yukon (2007); Halifax, Nouvelle-Écosse (2011); et Prince George, Colombie-Britannique (2015).

Athlètes des Jeux du Canada

Pour participer à la compétition des jeux d'été et d'hiver, les athlètes doivent respecter des critères de sélection spécifiques : ils doivent être âgés entre 12 et 18 ans, s'être bien classés dans les tournois de qualification requis et être membre d'une équipe nationale.

Les Jeux du Canada ont joué un rôle important dans le développement de nombreux athlètes canadiens tels que Toller Cranston, Bob Gainey, Sylvie Daigle, Catriona LeMay Doan, Bruny Surin, Annie Pelletier, Hayley Wickenheiser, Marc Gagnon, Steve Nash, Alexandre Despatie, Adam Van Koeverden, Sidney Crosby, Charles Hamelin, Marianne St-Gelais, Steven Stamkos, Mark McMorris, Anthony Bennett, Nathan Mackinnon, Eugenie Bouchard, Lennox Lewis, Gaétan Boucher, Cassie Campbell, Debbie Brill, Andre De Grasse, Nicolas Gill, Cindy Klassen, Jennifer Heil, Diane Matheson et Rhian Wilkinson.