Jaime Robbie Robertson, chanteur et compositeur (Toronto, 5 juillet 1943). Né d'un père juif et d'une mère de descendance mohawk, Jamie Robbie Robertson grandit sur la réserve des Six-Nations, au nord du lac Érié, en Ontario.

En 1960, à l'âge de 15 ans, J.R. Robertson s'associe à Ronnie Hawkins and the Hawks après s'être brièvement produit avec Robbie and the Robots, Thumper and the Trombones et Little Caesar and the Consoles. En moins de sept ans, The Hawks devient le groupe d'accompagnement de Bob Dylan et enregistre son tout premier album sous le nom de The Band. Principal compositeur à l'époque, Robertson est l'auteur de bon nombre des chansons à succès lancées par The Band et dont les textes racontent l'expérience américaine : « The Weight », « The Night They Drove Old Dixie Down » et « Acadian Driftwood ».

Après le lancement de l'album Islands par The Band en 1977, Robertson commence une carrière solo en composant la musique du film Carny et de trois projets de Martin Scorsese : Raging Bull (1980 ; v.f. Comme un taureau sauvage), The King of Comedy (1983 ; v.f. La valse des Pantins) et The Color of Money (1986 ; v.f. La couleur de l'argent). Daniel Lanois produit l'album solo post-The Band intitulé Robbie Robertson (1987). Peter Gabriel et U2 participent à l'album sur lequel on trouve également deux chansons à succès : « Showdown at Big Sky » et « Somewhere Down the Crazy River ». Storyville (1991), le nom d'un quartier légendaire de boîtes de nuit de la Nouvelle-Orléans, met en vedette des chanteurs tels que Neil Young, The Meters, Bruce Hornsby et Aaron Neville.

Robertson explore également ses racines autochtones sur deux albums : Music For « The Native Americans » (1994), la trame sonore d'un documentaire télévisé américain de six heures et Contact From the Underworld of Red Boy (1998), un mélange expérimental de chansons et de textures électroniques.

Il joint Dream Works Records en 2000 en qualité de gestionnaire; sa plus belle réussite étant la mise sous contrat de la chanteuse native de Victoria (C.-B.) Nelly Furtado. Il veille également à l'héritage du groupe The Band, supervisant une importante campagne de réédition de la musique du groupe et travaillant avec le réalisateur Martin Scorsese à une édition finale de The Last Waltz en 2002. Il est également superviseur musical pour le film de Scorsese Gangs of New York, mis en nomination pour un Oscar. Bien qu'il enregistre peu, on peut l'entendre sur l'album The Pilgrim (2005) de Jerry Lee Lewis.

En 2011, Jaime Robbie Robertson est intronisé au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens et a été appointé Officier de l'Ordre du Canada. En 2011, après plus de 10 ans, il lancait son album solo How to Become Clairvoyant.