Jeunesse et formation

Ann Hanson passe les cinq premières années de sa vie à Qakutut et à Kimmirut, sur l’île de Baffin, qui fait à l’époque encore partie des Territoires du Nord-Ouest. Elle poursuit sa scolarité à Iqaluit, à Baker Lake (Qamanittuaq ou Qamani’tuaq) et à Toronto (où elle est connue sous le nom d’Annie Cotterill), apprenant du même coup l’anglais comme langue seconde (l’inuktitut étant sa langue maternelle).

Elle entreprend ensuite des études en développement communautaire au Coady International Institute (Université Saint-Francis-Xavier) dans les années 1970, et obtient son diplôme en 1975. Deux ans plus tard, elle suit un cours spécialisé sur l’environnement arctique offert par l’Université de Windsor à Frobisher Bay (ancien nom d’Iqaluit). Entre 1987 et 1992, elle étudie le journalisme et décroche un diplôme dans le cadre d’un programme de certificat offert par le Nunavut Arctic College alors qu’elle est commissaire adjointe des Territoires du Nord-Ouest.

Carrière politique

Ann Hanson commence sa carrière de fonctionnaire au gouvernement fédéral en 1964, en tant que secrétaire et traductrice-interprète au bureau d’Eugène (Gene) Rhéaume, député de la circonscription des Territoires du Nord-Ouest (aujourd’hui Nunavut). Elle est aussi commissaire adjointe des Territoires du Nord-Ouest de 1987 à 1992.

De 2005 à 2010, Ann Hanson assume les fonctions de troisième commissaire du Nunavut, en remplacement du commissaire Peter Irniq. Elle poursuit à ce poste son œuvre philanthropique et ses travaux d’écriture, en plus d’accomplir ses tâches de représentante de la reine au Nunavut.

Écriture et rédaction

Ann Hanson sera la première rédactrice en chef du journal communautaire Inukshuk, fondé en 1973 (et aujourd’hui appelé le Nunatsiaq News).

En 1991, elle écrit Show Me: A Young Inuk Learns How To Carve in Canada’s Arctic, un livre publié à la fois en inuktitut et en anglais.

Philanthropie

Ann Hanson est une donatrice au Coady International Institute. Son entreprise familiale a également soutenu le Nunavut Media Arts Centre.

Radiodiffusion et cinéma

Au milieu des années 1960, Ann Hanson se joint à la Canadian Broadcasting Corporation, travaillant dans un premier temps comme réceptionniste puis comme présentatrice et productrice des programmes en inuktitut.

En 1991, elle est narratrice pour le film Starting Fire with Gunpowder, qui explore la création et l’importance de l’Inuit Broadcasting Corporation (voir : Communications dans le Nord; Médias des Autochtones).

Vie personnelle

Ann Hanson est mère de cinq filles. Elle réside à Iqaluit avec son mari, Robert Hanson.

Prix et distinctions

En 2003, Ann Hanson est nommée Membre de l’Ordre du Canada pour son rôle dans le développement social et culturel du Nord.