Gunanoot, Simon Peter

Simon Peter Gunanoot, aussi Simon Peter Johnson, homme d'affaires GITKSAN, hors-la-loi (Kispiox, C.-B., vers 1874 -- mort d'une pneumonie, au nord-est de Stewart, C.-B., oct. 1933). Gunanoot possède un magasin à Kispiox, dirige un ranch et un train de mulets près d'Hazelton, et un territoire de trappage. Le 19 juin 1906, près d'Hazelton, Alexander MacIntosh et Max Leclair sont tués d'une seule balle dans le dos. Comme Gunanoot a déjà menacé de tuer MacIntosh au cours d'une querelle d'ivrognes, la police provinciale de la Colombie-Britannique l'accuse du meurtre de MacIntosh, et son beau-frère, Peter Himadam, du meurtre de Leclair. Emmenant les membres de leur famille avec eux, les suspects s'échappent dans la nature. Pendant 13 ans, Gunanoot échappe à la justice, se déplaçant à pied, parfois seul, ou en compagnie de sa famille. Il se déplace de Bear Lake à Telegraph Creek et à McDames, vendant des fourrures où il le peut. Malgré une récompense de 2000 $ offerte pour tout renseignement permettant son arrestation et le fait que beaucoup d'habitants du Nord qui le croient coupable l'aient vu, personne ne le dénonce. En juin 1919, avec l'assistance de l'exploitant de ranch George Beirnes et du célèbre avocat de la défense Stuart Henderson, Gunanoot se rend. En octobre, un jury de la cour d'assises de Vancouver le déclare non coupable du meurtre de MacIntosh, mais la Couronne l'accuse du meurtre de Leclair. Himadam se rend en 1920 et est disculpé lors de l'audience préliminaire.