Govier, Katherine

Katherine Mary Govier (Edmonton, 4 juillet 1948). Née et élevée à Edmonton, Katherine Govier obtient son baccalauréat ès arts en anglais (avec spécialisation) de l'Université de l'Alberta en 1970 et une maîtrise en anglais de l'Université York en 1972. Elle vit dans de nombreuses villes partout dans le monde avant de s'installer à Toronto avec son mari et leurs deux enfants. Elle fait souvent remarquer, toutefois, à quel point l'Alberta pragmatique et énergique l'a façonnée.

Depuis ses premiers romans, Random Descent (1979) et Going Through the Motions (1982) et jusqu'à ce jour, trois points centraux sont présents dans les romans de Govier : personnage, lieu et histoire. Elle dit de son travail qu'il est enraciné dans un endroit très facilement reconnaissable, que ce soit Brunswick Avenue à Toronto ou Calgary dans le boom pétrolier des années 1980. Elle précise cependant : « mon écriture n'en est pas une de voyage. C'est le personnage qui m'intéresse. La question est de voir comment il prend forme et quels évènements découlent de la personnalité de l'être ».

L'attention minutieuse qu'elle porte au lieu, à la manière de camper ses personnages et à leurs interactions est justement ce qui attire l'admiration pour son œuvre. Hearts of Flame (1991) remporte le Toronto Book Award pour son portrait évocateur de Toronto, et Between Men (1987) est l'un des quelques livres à faire connaître Calgary dans la littérature canadienne. D'autres romans tels que Angel Walk (1996), The Truth Teller (2000), Creation (2002) et Three Views of Crystal Water (2005) examinent les frontières et les rapports entre différents lieux géographiques, périodes historiques et personnalités uniques. Govier invite ses lecteurs à voir au-delà des frontières de leurs propres connaissances historiques et géographiques et à examiner les façons dont temps et lieu déterminent l'identité.

Les huit romans et trois recueils de nouvelles (The Immaculate Conception Photography Gallery (1994), Before and After (1989) et Fables of Brunswick Avenue (1985)) ont été publiés en plusieurs langues et ont été acclamés partout au Canada, aux États-Unis et au Royaume-Uni. Son roman Creation est nommé Notable Book 2003 par le New York Times. En 1997, Govier reçoit le Marian Engel Award en reconnaissance de son œuvre et de son talent en tant qu'auteure canadienne au mitan de sa carrière.

L'intérêt que Govier porte sur la façon dont les gens s'installent dans des lieux nouveaux et dont le voyage les change transparaît également dans son travail d'éditrice. Elle a édité deux recueils d'essais de voyage : Solo : Writers on Pilgrimage (2003) et Without a Guide : Comtemporary Women's Travel (1994). Les deux recueils consistent en une sélection d'essais provenant d'une grande variété d'auteurs connus internationalement.