Goélands et mouettes

Les goélands et les mouettes sont des oiseaux aux longues ailes et aux pieds palmés appartenant à la famille des Laridés, dans laquelle on retrouve entre autres ces deux sous-familles : les Larinés (les goélands et les mouettes, environ 50 espèces) et les Sterninés (les STERNES ET GUIFETTES, 44 espèces).

Description
Toutes les espèces de Larinés, sauf une, ont la queue carrée. La majorité des adultes sont blancs, avec le dos gris et les ailes grises, souvent marquées de noir à l'extrémité. La plupart ont la tête blanche, mais chez certaines espèces de petite taille, la tête est noire. Chez presque toutes les espèces, les juvéniles sont brunâtres et deviennent blancs une fois adultes, ce qui survient à l'âge de deux, trois ou quatre ans, selon les espèces. Ils vivent assez longtemps (de 20 à 30 ans selon les données de baguage) et ils commencent à se reproduire vers l'âge de 3 ans, jusqu'à au moins 12 ans.

Répartition et habitat
On rencontre les Larinés partout dans le monde. Au Canada, on a recensé 23 espèces de goélands et de mouettes, dont 18 espèces nicheuses. Le Goéland à ailes grises (Larus glaucescens) niche sur la côte Ouest. Le Goéland argenté (L. argentatus), le Goéland à bec cerclé (L. delawarensis), le Goéland de Californie (L. californicus) et la Mouette de Franklin (L. pipixcan) nichent dans les Prairies. Le Goéland argenté et le Goéland à bec cerclé nichent aussi dans la région des Grands Lacs. Ces deux espèces se reproduisent également dans le Saint-Laurent et dans les Maritimes, à l'instar du Goéland marin (L. marinus) et de la Mouette tridactyle (Rissa tridactyla).

La Mouette de Bonaparte (L. philadelphia), le Goéland cendré (L. canus) et le Goéland argenté nichent dans la région de la FORÊT BORÉALE, tandis que le Goéland bourgmestre (L. hyperboreus), le Goéland arctique (L. glaucoides), le Goéland de Thayer (L. thayeri), la Mouette blanche (Pagophila eburnea), la Mouette de Sabine (Xema sabini) et la Mouette rosée (Rhodostethia rosea) nichent dans l'Arctique.

Les goélands et les mouettes fréquentent les rivages d'eau douce et d'eau salée. Ils sont omnivores, mais se nourrissent surtout de poisson.

Nidification
La majorité des espèces nichent au sol, dans des îles ou des péninsules en milieu sauvage, rural ou urbain. La Mouette de Franklin et la Mouette rosée nichent dans les marais. La Mouette de Bonaparte et, de façon moins régulière, le Goéland cendré, font leur nid dans les arbres. Dans le Sud du Canada, la nidification commence au milieu ou à la fin d'avril et, plus on remonte vers le nord, plus elle commence tardivement.

La majorité des espèces canadiennes pondent trois oeufs vert olive tachetés de brun. Les nids sont faits de végétaux et de débris, et leur taille varie de petits amoncellements à des structures de 46 cm de diamètre, bien construites et bien entretenues au centre. Après trois ou quatre semaines d'incubation, les oeufs éclosent. Les jeunes, couverts de duvet, ont déjà les yeux ouverts et marchent quelques heures plus tard.

Les adultes avalent leur nourriture tout rond et volent ensuite vers le nid pour la régurgiter à leurs petits. Six semaines après l'éclosion, les jeunes sont capables de voler. Sur les trois oeufs de la couvée, les parents pourront élever un ou deux petits. Les jeunes meurent de faim, souvent parce qu'ils ne parviennent pas à lutter pour rechercher la nourriture, ou ils meurent à cause de l'exposition à des produits toxiques transmis à l'oeuf par la femelle ou succombant aux attaques perpétrées par des goélands adultes et par d'autres prédateurs.

Migration
La plupart des espèces du Canada migrent vers des régions où l'eau est libre en hiver. Celles qui se reproduisent au Manitoba et plus à l'ouest migrent sur la côte du Pacifique et vers le sud. Celles qui nichent à l'est du Manitoba vont vers la côte atlantique et vers le sud. Parmi les Laridés du Canada, la Mouette de Franklin, qui hiverne en Amérique du Sud, est l'espèce qui effectue l'une des plus longues MIGRATIONS.