Freeman, Myra A.

Myra A. Freeman, née Holtzman, philanthrope, lieutenante-gouverneure de la Nouvelle-Écosse (Saint-Jean, N.-B., 1949). Durant sa jeunesse, elle se distingue par de nombreuses actions au service de sa communauté. Elle tient un rôle prépondérant chez les Guides du Canada et dans des groupes de jeunes à la synagogue. À 15 ans, elle donne un cours d'art appliqué et d'artisanat au YWCA. Elle a été membre de nombreux conseils d'administration et de fondations, notamment du Nova Scotia Talent Trust Fund, de la division de la Nouvelle-Écosse du Prix du duc d'Édimbourg, de l'Atlantic Theatre Festival Foundation, de la Grace Maternity Hospital Foundation, du comité de consultation publique de Maritime Broadcasting System Limited, de Canadian Health Care Consulting Services Limited, de la Fondation canadienne du rein (section de la Nouvelle-Écosse), du Congrès juif canadien, du programme Gift of Israel de La Fondation CRB et de la Fondation Historica du Canada. À titre de lieutenante-gouverneure, elle a été présidente d'honneur de plus de 70 organismes à but non lucratif.

Son engagement continu au service de la communauté, particulièrement auprès des jeunes, se reflète aussi dans le choix de sa profession. Après avoir obtenu un baccalauréat ès arts en 1970 et un baccalauréat en éducation en 1971 à l'Université Dalhousie à Halifax, elle s'est distinguée comme enseignante au niveau du primaire pour le district scolaire d'Halifax.

Le 17 mai 2000, Mary Freeman est assermentée 30e lieutenante-gouverneure de la Nouvelle-Écosse, et devient ainsi la première femme à occuper cette fonction dans la province. Elle succède à John James KINLEY qui occupait ce poste depuis le 23 juin 1994. Myra Freeman servira à ce titre jusqu'en 2006; Mayann FRANCIS lui succède. Elle est actuellement présidente du conseil consultatif de Historica.

Elle a reçu plusieurs distinctions pour sa contribution à de nombreuses causes philanthropiques et pour ses services dans la vie publique : Dame de justice et vice prieure de l'Ordre très vénérable de l'Hôpital de Saint-Jean de Jérusalem (2000); récipiendaire de la médaille de service distingué du Corps canadien des commissionnaires (2001); première lauréate et chancelière de l'ORDRE DE LA NOUVELLE-ÉCOSSE (2002); récipiendaire de la Médaille du jubilé d'or de la Reine (2003); premier capitaine de vaisseau honoraire dans les Forces canadiennes; reconnaissance par la Richard Ivey School of Business et le Réseau des femmes exécutives à titre de « pionnière » figurant parmi 100 Canadiennes exceptionnelles (2004). Elle a reçu un doctorat honorifique en lettres humaines de l'Université Mount Saint Vincent en 2004, un doctorat honorifique en droit de l'Université du Cap-Breton en 2005, un doctorat honorifique en droit de l'Université Acadia en 2007 et un doctorat honorifique en droit de l'Université St. Francis Xavier en 2008. Elle devient Membre de l'ORDRE DU CANADA en 2008.