Fort Vermilion, localité non const., pop. 714 (recens. 2006), 818 (recens. 2001). Fort Vermilion se trouve à environ 70 km à l'est de HIGH LEVEL et fait maintenant partie du district municipal de Mackenzie. Son nom lui vient de l'ocre rouge découverte dans la région.

L'origine de Fort Vermilion remonte à l'établissement du comptoir Boyer le long de la RIVIÈRE DE LA PAIX en 1788. Ce poste de traite a été établi presque au même moment que celui de FORT CHIPEWYAN, ce qui ferait de Fort Vermilion et de Fort Chipewyan les plus anciens sites colonisés de l'Alberta. Vers 1831, le poste a été déplacé sur son emplacement actuel. On a choisi cet emplacement parce qu'il se trouvait à l'ouest des chutes Vermilion, série de rapides et de petites chutes sur la rivière de la Paix et principal obstacle au transport par voie d'eau dans la région.

Du XIXe siècle au XXe siècle, Fort Vermilion a été un important centre de traite et de transport. Au début du XXesiècle, et surtout après les années 30, la région de Fort Vermilion a attiré les premiers agriculteurs ukrainiens et mennonites qui ont ouvert une frontière agricole, l'une des plus septentrionales du Canada. Aujourd'hui, l'agriculture, la foresterie et l'industrie des hydrocarbures sont les principales ressources économiques.