Le Lower Fort Garry est construit sur la rivière Rouge, à 30 km en aval de fort Garry (Winnipeg), entre 1830 et 1840, pour servir de centre administratif de la Compagnie de la Baie d'Hudson (CBH), dans la Terre de Rupert. On espère que le nouveau fort sera protégé des inondations printanières qui ont assailli l'ancienne communauté et attirera des citoyens plus respectables. Mais le premier établissement, judicieusement situé à la jonction des rivières Assiniboine et Rouge, continue de se développer et demeure le centre naturel de la Colonie de la Rivière Rouge.

Le Lower Fort Garry n'atteint jamais le statut qu'on lui destinait, mais il joue quand même un rôle mineur à différentes reprises. Pendant la crise de l'Oregon (voir Traité de l'Orégon) dans les années 1840, un contingent de l'armée britannique y est stationné. En 1871, certains adversaires de Louis Riel s'y rallient autour de Stoughton Dennis et, pendant l'hiver 1873-1874, la Police à cheval du Nord-Ouest y entraîne ses premières recrues. Il servira plus tard de premier pénitencier provincial et d'asile d'aliénés.

Au début du XXe siècle, Lower Fort Garry sert de résidence aux administrateurs de la CBH. Il est ensuite loué à un club social et sportif. En 1951, la CBH cède la propriété au gouvernement fédéral. Le fort est classé lieu historique national et restauré au cours des années 60 et 70. C'est aujourd'hui l'un des principaux lieux historiques de Parcs Canada.