Fort Battleford

Quand la colonie de Battleford, située dans la région actuelle du centre Ouest de la Saskatchewan, devient la capitale des Territoires du Nord-Ouest en 1876, la Police à cheval du Nord-Ouest y établit un poste en prévision de problèmes avec les autochtones. Jouxtant les édifices gouvernementaux du territoire et la ville en pleine expansion, le fort comprend près de 10 bâtiments, dont les résidences des officiers, une caserne, un entrepôt, un atelier et des écuries. En 1880, une palissade entoure les bâtiments, formant une superficie de 145 m sur 155 m. Pendant la Rébellion du Nord-Ouest au printemps de 1885, le fort Battleford sert d'abri aux colons de race blanche et de base d'opérations aux troupes, pendant que les insurgés Métis et Amérindiens saccagent le lotissement urbain et les fermes environnantes. Le poste sert de quartier général divisionnaire et de caserne jusqu'en 1924. En 1951, Battleford devient un lieu historique national, la plupart des bâtiments étant restaurés ou reconstruits pour le plaisir des visiteurs.