Forsyth, Malcolm

Malcolm Forsyth, compositeur et éducateur (Pietermaritzburg, Afrique du Sud, 8 décembre 1936 - Edmonton, 5 juillet 2011, naturalisé Canadien en 1974). Après son arrivée au Canada en 1968, il enseigne à l'Université de l'Alberta, à Edmonton, jusqu'à sa retraite en 2002. Trombone et chef d'orchestre, il est principalement reconnu comme l'un des compositeurs les plus joués au Canada. Rejetant la musique au langage guindé et trop intellectuel au profit d'un style plus intuitif qui permet de mieux communiquer avec les auditeurs contemporains, Forsyth compose une musique très expressive qui fait appel à un large éventail d'instruments et de voix. Les pièces les plus connues de Forsyth sont Three Métis Songs from Saskatchewan et ses concertos pour trompette et piano. En 1989, Forsyth est nommé compositeur canadien de l'année par le CONSEIL CANADIEN DE LA MUSIQUE. Electra Rising, un concerto pour violoncelle composé pour sa fille Amanda est créé par l'ORCHESTRE SYMPHONIQUE D'EDMONTON en 1995. Il reçoit trois PRIX JUNO : un en 1987 pour la suite orchestrale Atayoskewin, un en 1995 pour Sketches from Natal (œuvre pour orchestre à cordes) et un autre en 1998 pour Electra Rising. Il cesse d'enseigner en 2002 et reçoit la Médaille d'or du jubilé de la Reine pour sa contribution en tant qu'éducateur et compositeur. Centredisques sort un coffret de deux CD d'œuvres de Forsyth dans la série Portraits de compositeurs canadiens en 2002. En 2003, il devient membre de l'ORDRE DU CANADA et a reçu la Médaille du Jubilé d'or de la Renie. La dernière oeuvre de Forsyth, A Ballad of Canada, fut présentée au Centre national des arts seulement quelques semaines avant son décès.