Florence Wyle, sculptrice (née le 24 novembre 1881 à Trenton dans l’Illinois aux États-Unis; décédée le 14 janvier 1968 à Newmarket en Ontario). Membre fondatrice de la Société des sculpteurs du Canada, récipiendaire de la Médaille du Couronnement pour ses contributions à l’art canadien, première femme à devenir membre à part entière de l’Académie royale des arts du Canada, Florence Wyle est considérée comme l’une des plus grandes sculptrices figuratives du Canada de son époque.

Jeunesse et formation

Wyle grandit dans l’Illinois aux États-Unis et souhaite au départ devenir médecin. Toutefois, elle s’inscrit plutôt à l’Art Institute of Chicago où elle rencontre celle qui deviendra sa compagne et sa collaboratrice pour la vie, Frances Loring. Le couple déménage à New York dans Greenwich Village en 1909 avant de déménager à nouveau à Toronto en 1913. Au Canada, Wyle se lie d’amitié avec des membres du Groupe des Sept et finira par sculpter des bustes d’A.Y. Jackson et de F.H. Varley. N’aimant guère sortir, elle est heureuse lorsqu’elle travaille au calme dans son atelier, aménagé dans une église reconvertie de Toronto, qu’elle partagera avec Loring pendant près de cinquante ans.

Œuvres de la maturité

Wyle est influencée par les sculpteurs grecs classiques et excelle dans les portraits, les petites sculptures figuratives et les monuments publics. Les études préparatoires à la médecine qu’elle a menées à Chicago lui ont donné le goût d’un respect scrupuleux de la perfection anatomique que l’on retrouve de façon évidente dans son travail.

À la fin de la Première Guerre mondiale, Wyle et Loring reçoivent une commande du Canadian War Memorials Fund pour créer une sculpture dépeignant la vie sur le front intérieur. On the Land (1918) représente, par exemple, une femme portant un foulard penchée en avant alors qu’elle creuse la terre avec une pelle. Bien qu’il s’agisse d’une sculpture représentant un travail manuel habituellement associé aux hommes, le traitement que Wyle propose de son sujet — l’élégance de la courbe de l’avant-bras sous la manche relevée, la finesse des jambes et la douceur des traits du visage — traduit sa féminité. Munitions Worker (1918) représente une femme habillée de vêtements amples, portant une casquette de travailleur, penchée en arrière et transportant une lourde charge entre ses mains. Dans cette sculpture, la femme est relativement petite et son corps svelte semble tendu par le poids de la charge qu’elle transporte; toutefois, l’expression de son visage reste stoïque et déterminée.

Wyle crée également des sculptures de femmes franchement érotiques. Sun Worshipper (1916) est, par exemple, un bronze représentant une femme nue arc-boutée vers l’arrière, une main reposant sur un sein et l’autre tendue vers le soleil. Torso(1930) constitue un hommage plus explicite aux sources classiques qu’elle apprécie tant : il s’agit d’un torse de femme élégamment sculpté dans le marbre, parfaitement proportionné et renvoyant une image de sérénité. Tandis que Loring adore travailler sur des projets monumentaux — Wyle a un jour déclaré que Loring n’appréciait un projet que si elle avait besoin d’une échelle pour le réaliser —, les commandes publiques de Wyle ont tendance à être plus discrètes. Le monument qu’elle réalise en 1921 en hommage à l’infirmière britannique de la Première Guerre mondiale Edith Cavell exécutée par les Allemands en 1915 est un simple relief sur bronze représentant Cavell tenant la main d’un soldat courbé vers l’avant qui semble boiter, tandis qu’un autre fantassin marche avec détermination en arrière-plan. Mother and Child(1947), une commande de la Mothercraft Society installée sur la rue Heath à Toronto, est une œuvre simple représentant une mère et son enfant sculptée à même un bloc de pierre ayant gardé toutes ses irrégularités. La mère presse délicatement le bras potelé de son enfant contre son cœur tout en le regardant avec amour.

Autres activités et distinctions

Wyle est également poétesse (Poems, 1958), ses vers traduisant son amour de la nature. En tant que membre fondateur, en 1928, de la Société des sculpteurs du Canada, elle s’est battue pour la reconnaissance de la sculpture canadienne et a été la première femme sculptrice à obtenir le titre de membre à part entière de l’Académie royale des arts du Canada. En 1953, elle reçoit une Médaille du Couronnement octroyée par la reine Elizabeth II en l’honneur de son couronnement.

Florence Wyle et Frances Loring décèdent toutes les deux en 1968 et l’une comme l’autre inclut dans son testament des dispositions pour que le produit de la vente de ses œuvres soit attribué à un fonds destiné à acheter les œuvres de jeunes sculpteurs afin qu’elles soient exposées dans des galeries publiques sur tout le territoire du Canada. Ce fonds a eu un profond impact sur la sculpture au Canada.