Le fleuve Churchill, d'une longueur de 856 km (jusqu'à la source de la rivière Ashuanipi), est situé au Labrador. Issu du lac Ashuanipi, le fleuve dévale les chutes Churchill, hautes de 75 m, s'élargit pour former le lac Winokapau, coule vers l'est à travers une gorge glaciaire profonde, dépasse Happy Valley-Goose Bay, puis se jette dans le lac Melville, dans le passage Hamilton et enfin dans l'Atlantique, près de Rigolet (pop. 317). Le plus long cours d'eau du Labrador, il a un bassin hydrographique de 79 800 km2 et un débit moyen de 1 620 m3/s. Les eaux du fleuve, retenues par l'aménagement hydroélectrique des chutes Churchill, forment l'immense réservoir Smallwood. En amont, une usine hydroélectrique située à la sortie des lacs Menihek fournit en électricité l'ancienne ville de Schefferville (Québec) vouée à l'exploitation du minerai de fer. Grâce à son débit puissant et à sa dénivellation importante à partir du plateau du Labrador, ce cours d'eau a probablement plus de potentiel hydroélectrique que tout autre en Amérique du Nord. Fort Smith (maintenant North West River), un des premiers postes de la Compagnie de la baie d'Hudson, est situé à son embouchure. En 1839, John McLean est le premier à atteindre le fleuve par l'intérieur. D'abord nommé Hamilton, d'après sir Charles Hamilton, gouverneur de Terre-Neuve en 1821, il est rebaptisé en l'honneur de sir Winston Churchill par le premier ministre Joseph Smallwood, en 1965. Ce changement prête quelque peu à confusion parce qu'il y a déjà une rivière Churchill au Manitoba et en Saskatchewan.