Eva Vecsei

Eva Vecsei, née Hollo, architecte (Vienne, 21 août 1930). Eva Vecsei étudie l'architecture à la Budapesti Muszaki Egyetem (Université des sciences techniques de Budapest) et est professeur adjoint (1952-1953) à l'École d'architecture de l'Université. De 1953 à 1956, elle travaille comme architecte à l'Institut de design architectural résidentiel où elle signe, entre autres projets, Habitations pour mineurs à Tatabanya (1954) et le Projet domiciliaire et l'École Lagymano (1955-1956). Elle arrive à Montréal en 1957 avec son mari, Andrew Vecsei (1926-2006), devient citoyenne canadienne en 1962 et, en tant que femme, sera une pionnière dans la profession d'architecture au Canada.

Dans les années 1960 et 1970, Vecsei participent à des projets architecturaux parmi les plus marquants du Canada. Associée du bureau d'architectes ARCOP de 1958 à 1971, elle agit en tant que projeteur en chef pour la PLACE BONAVENTURE (1964-1967), travaillant étroitement avec le directeur de projet et associé chez ARCOP, Raymond T. AFFLECK. Les façades en béton crénelé de ce monumental complexe à usages multiples du centre-ville de Montréal correspondent à l'attrait de Vecsei pour une utilisation poétique et sensuelle des formes modernes.

De 1971 à 1973, Vecsei est associée de l'architecte Dimitri DIMAKOPOULOS à Montréal où elle devient se lance à son compte, en 1973. C'est en tant que directrice de son propre cabinet qu'elle entreprend le gigantesque projet de La Cité (1973-1077), lequel comprend un immeuble à bureaux, un hôtel de 500 chambres, 3 tours résidentielles et une galerie souterraine de commerces de détail reliant tous ces éléments sur un site de 7 acres. Commandé par Concordia Estates et exigeant la démolition d'îlots de maisons victoriennes, ce projet fort controversé fait de la préservation du patrimoine architectural un sujet d'intérêt public à Montréal.

Vecsei et son mari codirigent Vecsei Architectes et travaillent généralement à de petits projets résidentiels, religieux, commerciaux et municipaux, dont un immeuble à bureaux à Karachi, au Pakistan (1986), et à Dollard-des-Ormeaux, au Québec, une bibliothèque municipale (1990) et un centre culturel (2003) qui juxtaposent les volumes structurels et l'éclairage naturel.

L'oeuvre de Vecsei fait l'objet d'éloges aussi bien au Canada qu'à l'étranger et lui vaut de nombreux honneurs, y compris le prix d'excellence de 1983, décerné annuellement par la Canadian Architect Magazine de Toronto. Elle a été nommée membre honoraire de l'Institut royal d'architecture du Canada (IRAC) en 1988 et membre honoraire de l'American Institute of Architects en 1990. En 2003, le Greenway Almanac of Architecture and Design la reconnaît comme étant la plus proéminente architecte et dessinatrice du 20ième siècle. En 2004, Eva Vecsei a été honorée par l'Ordre des architectes du Québec en se voyant décerner la Médaille du Mérite.