Eckhardt-Gramatté, Sophie-Carmen

 Sophie-Carmen Eckhardt-Gramatté, surnommée Sonia, née Fridman, compositrice, pianiste, violoniste et enseignante (Moscou, 6 janv. 1899 -- Stuttgart, République fédérale d'Allemagne, 2 déc. 1974). Bien qu'elle fasse la majeure partie de sa carrière en Europe, Eckhardt-Gramatté exerce, jusqu'à sa mort, une forte influence sur la musique canadienne à partir de 1953, année de son arrivée au Canada avec son mari, Ferdinand Eckhardt, nommé directeur de la Winnipeg Art Gallery. Enfant prodige, elle donne dès l'âge de 11 ans des récitals de violon et de piano à Paris, Genève et Berlin et, à 13 ans, plusieurs de ses courtes pièces sont déjà publiées à Paris.

Sa carrière atteint son apogée en 1929 lors de ses concerts aux États-Unis, où Léopold Stokowski s'en fait le promoteur. Elle se consacre ensuite à la composition; l'évolution de son style est d'abord marquée par l'influence conservatrice de son professeur Max Trapp puis, après son déménagement de Berlin à Vienne en 1939, par le néoclassicisme et légèrement par le dodécaphonisme. Ses oeuvres composées au Canada manifestent un accent de plus en plus prononcé sur les rapports entre les intervalles (Bartók), l'organisation métrique et les « groupes de notes de base » (Webern). Bon nombre sont des commandes, comme le sont Woodwind Quintet,Piano Trio, Duo Concertante for cello and piano, String Quartet No. 3, Symphony-Concerto for piano and orchestra et la Symphony no 2 « Manitoba ». Le concours national d'exécution de musique canadienne Eckhardt-Gramatté, nommé en son honneur, se tient chaque année à Brandon, au Manitoba.