Duncan, Patricia

Patricia (Pat) Duncan, femme d'affaires, politicienne, première ministre du YUKON (Edmonton, Alb., 8 avr. 1960). En 1983, elle obtient un baccalauréat ès arts de l'Université Carleton, puis elle devient adjointe spéciale aux affaires de la circonscription électorale du député à la Chambre des communes, Erik NIELSEN.

Résidente du Yukon depuis 1964, elle exploite une entreprise spécialisée dans la recherche, l'analyse de politique et les services financiers et a dirigé la chambre de commerce de Whitehorse. Elle occupe diverses fonctions de premier plan dans les services communautaires : représentante du Yukon au Conseil consultatif canadien sur la situation de la femme, présidente du conseil de la santé environnementale de la ville de Whitehorse, membre du Conseil consultatif sur la santé et les services sociaux du Yukon, et commissaire des Guides du Canada au Yukon.

En 1996, elle est élue députée de la circonscription de Porter Creek Sud. En 1998, elle devient chef du parti libéral du Yukon. Aux élections générales de 2000, elle mène son parti à la victoire et devient première ministre, une première au Yukon, à la fois pour un libéral et pour une femme. Elle est aussi ministre des Finances et ministre du Conseil exécutif. À ce titre, elle est responsable du fonctionnement des deux plus importants processus politiques au Yukon. Pour le premier, il s'agit d'appliquer les accords sur les revendications territoriales avec les Premières nations du Yukon qui comprend surtout la négociation des arrangements: ce qui permettra aux gouvernements nouvellement créés des Premières nations d'assumer les pouvoirs auxquels ils ont droit, efficacement et sans heurt. Elle est ainsi responsable de guider la création d'une nouvelle société au Yukon, dont la réussite dépendra essentiellement de l'établissement d'un partenariat entre les responsables des Premières nations et le gouvernement du territoire. Le deuxième processus est le transfert de pouvoir du gouvernement fédéral à celui du territoire pour la gestion des terres et des ressources du Yukon. Ce transfert des responsabilités, qui a lieu en 2001, permet aux Yukonnais de gérer leur propre territoire et leurs propres ressources et de les utiliser afin de poursuivre le développement économique et d'offrir les emplois si nécessaire.

Une élection générale hâtive a lieu en novembre 2002 après la démission de trois députés libéraux qui dénoncent le caractère dictatorial du leadership de Duncan. Elle conserve son siège, mais comme c'est le seul que le parti libéral a conservé, elle n'est plus première ministre et Dennis FENTIE du parti du Yukon devient le nouveau chef. Elle démissionne de la chefferie du parti en 2005.