Formation et début de carrière

Tracy Dahl grandit à Winnipeg. Pendant son enfance, elle chante avec la Winnipeg Girls Choir, participe avec succès au Winnipeg Music Festival et est enfant actrice pour le réseau télévisé de la CBC. Elle étudie le théâtre musical et le drame à la Banff School of Fine Arts en 1979 et 1980, et joue pendant cette période dans la pièce Carousel et dans d’autres productions locales de théâtre musical. Elle attribue le lancement de sa carrière à son rôle dans Grease, produit par le Manitoba Theatre Centre en 1981.

Elle fait ses débuts à l’opéra en 1982 dans le rôle de Barbarina dans Le Nozze di Figaro de Mozart, produit par la Manitoba Opera Association. Elle se rend ensuite à Banff pour s’inscrire au programme d’opéra en 1983 et, en 1984, s'inscrit à l’Academy of Singing, où elle est encadrée par la professeure et soprano Mary Morrison. Tracy Dahl obtient son diplôme du programme d’opéra Merola à San Francisco en 1985.

Réalisations professionnelles

Tracy Dahl se démarque rapidement par son grand talent et reçoit des offres pour des rôles d’importance dès le début de sa carrière. La scène lyrique s’avère être le cadre idéal pour ses brillants talents dramatiques et vocaux. Elle se hisse rapidement aux premiers rangs de son art et paraît dans la première mondiale de Child Alice (1986) de David Del Tredici au Carnegie Hall, en plus de faire ses débuts aux États-Unis à la San Francisco Opera House dans le rôle d’Olympia, donnant la réplique à Placido Domingo dans Les contes d’Hoffman (1987). Également en 1987, elle fait ses débuts européens à Aix-en-Provence, interprétant le rôle de Blondchen dans Die Entführung aus dem Serail de Mozart.

Elle se fait aussi remarquer par ses débuts au Metropolitan Opera en 1991 en tant que remplaçante dans le rôle d’Adele dans Die Fledermaus. Également au Met, elle interprète Florestine dans la première de Ghosts of Versailles de John Corigliano en décembre 1991, et dans sa reprise sur la même scène en 1995.

Tracy Dahl se produit sur la plupart des grandes scènes d’opéra de l’Amérique du Nord. Au Canada, elle paraît avec la Compagnie d’opéra canadienne, le Manitoba Opera, le Calgary Opera, l’Opéra Hamilton, l’Edmonton Opera, le Vancouver Opera, l’Opera Lyra Ottawa, l’Opéra de Montréal et le Pacific Opera Victoria. Elle paraît également avec des compagnies étatsuniennes comme le San Francisco Opera, le Washington National Opera, le Los Angeles Music Center Opera, le Houston Grand Opera, l’Opera Theatre of Saint Louis et le Cleveland Opera.

Tracy Dahl a interprété nombre de rôles, allant de la délicate soubrette à des personnages complexes exigeant plus de profondeur. On compte parmi ses performances Suzanne dans Le Nozze di Figaro, Norina dans Don Pasquale, Rosina dans Il Barbiere di Siviglia, Nannette dans Falstaff, Adele dans Die Fledermaus, Cunégonde dans Candide, la fée marraine dans Cendrillon et Eurydice dans Orphée aux enfers, Lucia dans Lucia di Lammermoor, Gilda dans Rigoletto et le rôle-titre dans Maria Stuarda. En 2004, la chanteuse retourne au Metropolitan Opera après une absence de neuf ans pour chanter dans La veuve joyeuse. Sur la scène internationale, elle interprète les rôles d’Olympia au Théâtre du Châtelet à Paris et Zerbinetta à l’opéra de Hambourg. Ce dernier rôle lui permet de se produire pour la première fois à La Scala en 2006.

Parmi les nombreux prix obtenus par Tracy Dahl, on compte le prix Betty Mitchell de 2008 pour son interprétation de Gilda dans Rigoletto au Calgary Opera, et un prix d’Opera Canada en 2009.

Carrière après une lutte contre le cancer du sein

Tracy Dahl interprète Violet Beauregard lors de la première mondiale de The Golden Ticket de Peter Ash à l’Opera Theatre of St. Louis. Sa carrière est interrompue par un traitement du cancer du sein vers la fin 2010, mais elle y revient en 2011 avec, entre autres, des parutions en Australie. En 2012, parmi d’autres attributions, elle chante les chansons de George Gershwin et Leonard Bernstein avec le New York Philharmonic, sous Bramwell Tovey, et paraît encore à Saint Louis, interprétant cette fois-ci le chat du Cheshire dans la première nord-américaine d’Alice aux pays des merveilles d’Unsuk Chin.

En 2014, Tracy Dahl interprète Carmina Burana avec l’Orchestre symphonique de Vancouver et la Chorale Bach de Vancouver et prend ensuite le rôle de Despina dans Così fan Tutte avec la Compagnie d’opéra canadienne. Ses engagements subséquents incluent le rôle principal de Lucia di Lammermoor avec le Pacific Opera Victoria en 2015 et du Requiem de Brahms avec le Chœur philharmonique de Winnipeg.

Concerts

En plus de ses rôles à l’opéra, Tracy Dahl se présente en concert avec de grands orchestres symphoniques, y compris l’Orchestre du Centre national des arts, le Royal Scottish National Orchestra, ainsi que les orchestres des villes de Winnipeg, Toronto, Montréal, Vancouver, Dallas, Philadelphie, San Francisco, Atlanta, Saint Louis, New York, Zurich et Luxembourg. Elle a chanté sous la direction de grands chefs d’orchestre, dont Sir Colin Davis, David Zinman, Andrew Davis, Bramwell Tovey et Leonard Slatkin.

Les œuvres de concert de Tracy Dahl incluent la Symphonie du printemps et Les Illuminations de Benjamin Britten, Le Messie de Händel, la Symphonie No 8 deMahler, le Liverpool Oratorio de Paul McCartney, Daphne de Strauss, Exsultate, jubilate de Mozart, la Cantate 51 de Bach, Dies natalis de Finzi et La Création de Haydn. À l’occasion, elle retourne à ses racines de comédie musicale pour interpréter des rôles de Gershwin et de Gilbert et Sullivan.

Enregistrements

On peut entendre la voix de Tracy Dahl sur plusieurs enregistrements, dont l’album mis en nomination pour les prix Juno, Glitter and Be Gay, enregistré avec l’Orchestre philharmonique de Calgary sous la direction de Mario Bernardi (CBC, 1993), et l’album Millennium Opera Gala (CBC, 2000).

Enseignante et juge

Ayant enseigné au Centre d’arts de Banff, au programme d’opéra Merola à San Francisco et au programme d’artistes émergents du Calgary Opera, Tracy Dahl est aujourd’hui instructrice de voix à l’Université du Manitoba. Elle a donné des ateliers de maître à l’Opera Theatre of Saint Louis, au Adler Fellowship Program du San Francisco Opera, à l’Université de Toronto, à l’Université de la Colombie-Britannique, à l’Université de Windsor, à la Saskatchewan Registered Music Teachers’ Association et à l’Opera NUOVA d’Edmonton.

Tracy Dahl a également servi de juge pour des festivals de musique au Canada et à l’étranger, ainsi que pour les auditions organisées par le Metropolitan Opera dans le district de l’ouest du Canada.

Prix

Trophée de la Ladies Orange Benevolent Association, Winnipeg Music Festival (1974)

Trophée commémoratif Reg Hugo, Winnipeg Music Festival (1983–1984)

Rose Bowl, Winnipeg Music Festival (1984)

Artiste de l’année, Chœur philharmonique de Manitoba (1993)

Performance exceptionnelle, interprétation féminine dans une comédie ou une comédie musicale (Rigoletto, avec le Calgary Opera), Prix Betty Mitchell (2008)

Prix Ruby, Opera Canada (2009)

Prix du bâton d’or pour l’accomplissement artistique, Orchestre symphonique de Winnipeg (2012)

Prix Top 100 : Les Canadiennes les plus influentes, Réseau des femmes exécutives (2014)

Membre, ​Ordre du Canada (2017)

Discographie

Disney Spectacular (1989), avec le Cincinnati Pops, Erich Kunzel (chef d’orchestre). Telarc, CD-80196.

Glitter and Be Gay (1993), avec l'Orchestre philharmonique de Calgary, Mario Bernardi (chef d’orchestre). CBC, SMCD-5125.

A Gilbert & Sullivan Gala (1995), avec le Winnipeg Symphony Orchestra. CBC, SMCD-5139.

Love Walked In (1997), collection Gershwin, avec le Bramwell Tovey Trio. Red Phone Box Company.

Millennium Opera Gala, Roy Thomson Hall (2000). CBC, SMCD-5198.

Winter PoemsMusic of Glenn Buhr (2001). CBC 5184.

Rhymes, Rêveries, Rimes (2003), avec Erica Goodman (harpe), Shannon Hiebert (piano). CBC, MVCD 1163.