Confédération des syndicats canadiens

Fondée en 1969 à l'initiative de Kent ROWLEY et de Madeleine PARENT, vétérans du syndicalisme canadien, la Confédération des syndicats canadiens (Conseil des syndicats canadiens de 1969 à 1973) se propose de favoriser le développement d'un syndicalisme démocratique, purement canadien, libre de toute attache envers les unions internationales d'origine étasunienne. En 1994, la Confédération regroupe environ 20 000 membres répartis dans 11 fédérations affiliées, oeuvrant à la fois dans les secteurs public et privé.

À l'avant garde de la lutte pour la reconnaissance des droits des travailleurs et de la justice sociale pour tous les Canadiens, elle est la première centrale au Canada à réclamer un salaire égal pour un travail équivalent. Comme elle dispute son membership à la principale centrale syndicale au Canada, le CANADIAN LABOUR CONGRESS, elle est souvent en conflit avec lui, l'accusant de propager un syndicalisme d'affaires. Même si la Confédération ne compte qu'un mince pourcentage des travailleurs syndiqués au Canada, son insistance à promouvoir l'indépendance des syndicats canadiens a influencé l'adoption de lignes directrices autonomistes chez plusieurs syndicats internationaux et en a encouragé quelques autres à briser leurs liens avec les syndicats étasuniens.