Cold Lake, ville de l'Alb.; pop. 11 991 hab. (recens. 2006), 11 520 hab. (recens. 2001); const. en 2000. Cold Lake est située au bord du lac du même nom, à 290 km au nord-est d'EDMONTON. Les Cris appellent le lac « Kinosoo », ou « gros poisson », d'après une légende crie. Les colons européens lui donnent son nom actuel en raison de ses eaux froides et profondes. Après la construction du premier poste de traite vers 1871, la région abrite les CHIPEWYANS, qui pratiquent la traite des fourrures. La colonisation commence au début des années 1900 et s'accélère pendant les tempêtes de poussière des années 1930 qui poussent les agriculteurs du sud des Prairies à monter vers le nord en quête de terres fertiles.

La croissance de Cold Lake est lente jusqu'à ce qu'une BASE DES FORCES CANADIENNES s'y établisse après la Deuxième Guerre mondiale, ce qui mène à sa constitution en ville en 1955. La base, 4 Wing Cold Lake, sert de champ d'essai et de site d'entraînement pour les pilotes de chasse. Elle comporte également une section radar chargée de la surveillance et de l'interception contrôlée du sol visant les aéronefs. Elle reste l'un des principaux moteurs économiques de la ville. Cold Lake est aussi un centre de prospection pétrolière et, en 1985, la Compagnie pétrolière impériale Ltée commence à extraire du pétrole lourd dans les environs. Ensuite, elle élargit ses activités, et d'autres entreprises investissent aussi dans la production de pétrole lourd. La région attire également beaucoup de pêcheurs et de touristes du fait de la proximité du parc provincial de Meadow Lake, en Saskatchewan.

En 1996, Cold Lake, la ville voisine de GRAND CENTRE et les quartiers résidentiels de la base sont fusionnés pour former la nouvelle ville de Cold Lake. L'entité municipale reçoit le statut de ville en 2000.