Clark, Joan

Joan Clark, romancière, nouvelliste (Liverpool, N.-É, 12 octobre 1934). Joan Clark grandit en Nouvelle-Écosse et au Nouveau-Brunswick. En 1957, elle obtient un baccalauréat ès arts de l'Université Acadia. Plus tard, elle vit en Ontario et en Alberta avant de s'installer à Terre-Neuve-et-Labrador, au cours des années 1980. Après son arrivée à Terrre-Neuve-et-Labrador, Joan Clark écrit plusieurs romans récompensés qui explorent Terre-Neuve-et-Labrador, son histoire et sa mythologie.

Les premières œuvres de Joan Clark sont essentiellement de la littérature pour enfants et jeunes adultes, comme Girl of the Rockies (1968), The Hand of Robin Squires (La main de Robin Squires : le mystère de l'île aux Chênes) (1977) et The Moons of Madeleine (1987). Toutefois, son recueil de nouvelles From a High Thin Wire, paru en 1982, propose une œuvre très mature et parfois même à caractère sexuel. En 2004, Joan Clark refait la lecture de ce volume, qui est à nouveau publié avec des révisions. Joan Clark a la réputation de toujours modifier ses œuvres même après leur première impression.

Le livre suivant que Joan Clark écrit pour son public adulte s'intitule The Victory of Geraldine Gull (1988). Il s'agit d'un roman qui étudie les conflits culturels et religieux entre les Cris, les Ojibwas et les communautés blanches de Niska, village situé dans la baie d'Hudson. The Victory of Geraldine Gull est finaliste pour le PRIX DU GOUVERNEUR GÉNÉRAL et pour le prix du premier roman de Books in Canada. En 1990, Joan Clark publie son deuxième recueil de nouvelles, Swimming Towards the Light. L'année suivante, elle reçoit le Marian Engel Award, prix visant à reconnaître l'ensemble de son œuvre.

Eiriksdottir: A Tale of Dreams and Luck (1993) est le premier de deux romans de Joan Clark ayant pour trame de fond la présence des Vikings à Terre-Neuve-et-Labrador. Ce roman est centré sur Freydis Eiriksdottir, fille d'Erik le Rouge et sœur de Leif (« Le chanceux ») Eirikson. The Dream Carvers (1995) raconte les aventures de Thrand, enfant norvégien enlevé par les Beothuks de Terre-Neuve, au XIe siècle. The Dream Carvers reçoit le Prix Geoffrey Bilson, décerné à une œuvre de fiction historique destinée aux jeunes. Joan Clark reçoit aussi, en 1999, le Prix Vicky Metcalf en reconnaissance pour son travail, « source d'inspiration pour la jeunesse canadienne ».

Joan Clark publie ensuite un roman épique qui jette un regard sur cent ans de la vie d'un lieu de la côte sud de Terre-Neuve-et-Labrador et de ses habitants. Latitudes of Melt (2000) commence avec la découverte d'Aurora, enfant qui a survécu au naufrage du Titanic et que l'on a retrouvée flottant sur un radeau de glace. Son roman pour adultes le plus acclamé par la critique, Latitudes of Melt, est sélectionné pour le Commonwealth Writers Prize et le IMPAC Dublin Literary Award. Dans son roman suivant, Joan Clark retourne à la littérature jeunesse; The Word for Home (2002) raconte l'histoire de deux filles qui déménagent à Terre-Neuve-et-Labrador au cours des années 1920 à la suite du décès de leur mère. Dans An Audience of Chairs (2004), le récit réunit la province natale de Joan Clark, la Nouvelle-Écosse, avec sa région d'adoption, Terre-Neuve-et-Labrador.