Chemin de fer Canadien du Nord

Le Chemin de fer Canadien du Nord est une société ferroviaire constituée en 1899 à la suite de la fusion de deux petites lignes secondaires du Manitoba. Développé au cours des 20 années suivantes par ses principaux promoteurs, William Mackenzie et Donald Mann, le réseau du Chemin de fer Canadien du Nord devient transcontinental avec 16 093 km de voies. Les promoteurs dépendent largement des concessions de terres et de la vente d'obligations de leur compagnie garanties par le gouvernement. Ils bâtissent un réseau solide dans les Prairies, mais font face à la vigoureuse concurrence de leurs rivales transcontinentales, le Canadien pacifique, le Grand Trunk Railway et le Grand Trunk Pacific Railway. Aussi entreprennent-ils un vaste programme d'expansion. Le dernier crampon est enfoncé en janvier 1915 et, en octobre de la même année, un train d'excursion transporte des parlementaires et des journalistes à Vancouver et à Victoria. Cependant, cette expansion s'avère écrasante et, durant la Première Guerre mondiale, de lourdes obligations financières forcent les promoteurs à recourir à une aide gouvernementale, qui leur est accordée. En retour, le fédéral exige en fin de compte toutes les actions de la compagnie. Mackenzie et Mann sont forcés de quitter l'entreprise, qui devient ensuite l'une des principales composantes de ce qui allait bientôt devenir la société d'État Canadien National. Le Chemin de fer Canadien du Nord conserve son image de marque jusqu'en 1956, mais perd son statut de société indépendante lors de sa nationalisation en 1918.