Burton Lorne Cummings, O.C., O.M., chanteur, chansonnier et musicien (né le 31 décembre 1947 à Winnipeg, au Manitoba). Vocaliste dynamique et charismatique, Burton Cummings est l’un des artistes les plus célébrés de la musique canadienne. Joueur de clavier et chanteur du premier groupe canadien de grandes vedettes du rock The Guess Who, il compose avec le guitariste Randy Bachman des chansons devenues classiques, telles These Eyes, Laughing, No Time, No Sugar Tonight et American Woman. Cette dernière est la première chanson d’un groupe canadien à atteindre le sommet du palmarès Billboard Hot 100. En tant qu’artiste solo, il a plusieurs albums de certification platine, et toute une suite de grands succès à la fin des années 1970 et au début des années 1980. Il est gagnant du Prix du Gouverneur général pour les arts du spectacle et membre du Prairie Music Hall of Fame, du Temple de la renommée de l’industrie canadienne de la musique et du Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens. Il est également intronisé au Panthéon de la musique canadienne et à l’Allée des célébrités canadiennes en tant que membre de Guess Who et artiste solo.

Enfance

Après le départ de son père alors qu’il est encore tout jeune, Burton Cummings est élevé par sa mère, Rhoda, et par ses grands-parents, dans le nord de Winnipeg. Il apprend à jouer du piano dès l’âge de cinq ans, et chante comme ténor dans des productions Gilbert et Sullivan à l’école secondaire St. John’s, à Winnipeg. De 1962 à 1965, il est joueur de claviers et saxophoniste du groupe R & B The Deverons, qui connaît une certaine popularité locale, et abandonne ses études secondaires en 11e année pour poursuivre sa carrière musicale. The Deverons enregistre deux albums d’une chanson sur le petit studio REO Records : Blue Is The Night/She's Your Lover est enregistré dans une station de radio à Winnipeg, Lost Love/Feel Alright, aux Kay Bank Studios, à Minneapolis, au Minnesota.

The Guess Who

Au début de 1966, Burton Cummings remplace Bob Ashley comme joueur de clavier du groupe The Guess Who. Chad Allan, le fondateur du groupe, part quelques mois plus tard; Burton Cummings, qui a alors 18 ans, devient le chanteur du groupe.

Burton Cummings s’associe au guitariste chanteur Randy Bachman. Cette association crée un des tandems de la chanson les plus prolifiques et populaires du temps. Il en résulte des chansons classiques telles These Eyes, Laughing, No Time, No Sugar Tonight et American Woman (la première chanson d’un groupe canadien à atteindre le sommet du palmarès Billboard Hot 100). Bien que, au début, Randy Bachman prend Burton Cummings sous son aile, leurs rapports deviennent tendus quand le groupe atteint la gloire, car le mormonisme croissant de Randy Bachman entre en conflit avec le style de vie rock’n’roll de Burton Cummings, du guitariste (basse) Jim Kale et du batteur Garry Peterson. C’est un style de vie qui implique l’alcool, la drogue et les admirateurs. Randy Bachman quitte le groupe en mai 1970.

La suite d’albums populaires et de succès continue après le départ de Randy Bachman; entre autres, le groupe produit Share the Land, Albert Flasher, Rain Dance et Clap for the Wolfman. Ensuite, après l’arrivée du guitariste chanteur Domenic Troiano, Burton Cummings déchante la direction plus progressive que prend The Guess Who dans le rock et quitte le groupe, en 1975, pour poursuivre sa carrière en solo.

Célébrité en solo

Après avoir choisi l’indépendance pour faire entendre sa voix, Burton Cummings déménage à Los Angeles et chante l’arrière-scène sur l’album Boats Against the Current, d’Eric Carmen. Il sort son album éponyme, commercialisé par Portrait Records, et le lance avec un spectacle le 8 novembre 1976 au Manitoba Centennial Concert Hall. L’album, sur lequel Burton Cummings vire vers un rock plus doux, avec un son contemporain et adulte, est produit par Richard Perry, qui a notamment travaillé avec Barbara Streisand, Carly Simon et Ringo Starr. La chanson Stand Tall, atteint le sommet du palmarès canadien de musique adulte contemporaine et est certifiée or. Aux États-Unis, elle atteint la 10e position. La chanson suivante, I’m Scared, réussit presque aussi bien. Le disque longue durée, qui inclut également une version grand orchestre du succès You Ain’t Seen Nothin’ Yet, du Bachman Turner Overdrive, atteint le cinquième rang au palmarès canadien. Il sera vendu en 200 000 exemplaires au Canada et mérite quatre nominations aux prix Juno à Burton Cummings. Il gagne le prix dans deux catégories : chanteur le plus prometteur et chanteur masculin de l’année.

Burton Cummings poursuit rapidement avec un nouvel album, My Own Way to Rock, en 1977. Également produit par Richard Perry, cet album tend plus vers le rock’n’roll et dépasse le premier au palmarès, culminant à la quatrième position au Canada. Il mérite également plusieurs nominations aux prix Juno et une certification double platine. La chanson-titre est la chanson phare de l’album, mais « Timeless Love » et « Your Backyard » connaissent également un modeste succès canadien.

L’élan se poursuit avec Dream of a Child (1978), que Burton Cummings produit lui-même et qui devient le premier album certifié triple platine au Canada. Y figurent les balades adultes contemporaines du palmarès des cinq meilleures chansons « Break It to Them Gently » et « I Will Play a Rhapsody », et deux interprétations de chansons soul classiques : « Hold On, I’m Coming », de Sam Dave, et « When a Man Loves a Woman », de Percy Sledge. La chanson « Takes a Fool to Love a Fool » perce le palmarès country au Canada et aux États-Unis. Dream of a Child devient l’album canadien qui s’est le mieux vendu jusqu’alors et remporte le prix Juno pour l’album le mieux vendu en 1979.

Burton Cummings amène une voix riche et travaillée à toute une gamme de ballades plaintives, y compris I’m Scared et Break It to Them Gently, et à de chansons de rock vigoureuses, telles Your Back Yard et My Own Way to Rock. Il jouit de sa plus grande popularité au tournant des années 1980, alors qu’il est en tête d’affiche de spectacles dans les stades et arénas canadiens (y compris des spectacles annuels de 1978 à 1981 au stade de la CNE), et qu’il effectue des tournées étatsuniennes avec Seals and Crofts, America, Alice Cooper et bien d’autres.

Il gagne son quatrième prix Juno en 1980 quand on le nomme chanteur masculin de l’année. Cette même année, il lance Woman Love, dont la chanson la plus remémorée est « Fine State of Affaires », qui est certifiée platine. L’album atteint le quatrième rang au Canada, mais il n’est pas sorti aux États-Unis à cause d’une dispute avec les cadres de Columbia Records, avec qui Burton Cummings vient de signer un contrat. La compilation The Best of Burton Cummings sort plus tard dans l’année et se vend à plus de 200 000 exemplaires au Canada.

« You Saved My Soul » est la chanson la plus réussie de l’album Sweet Sweet (1981), qui est certifié or au Canada. La chanson est d’abord composée et enregistrée pour le film Melanie (1981), mettant en vedette Burton Cummings (dans sa première apparence) et l’actrice Glynnis O’Connor, interprétant des musiciens qui entretiennent une relation amoureuse. « You Saved My Soul » gagne le prix Génie de la meilleure chanson originale.

Heart (1984), le dernier album de Burton Cummings pendant les années 1980, ne jouit pas d’autant de réussite que ses albums précédents, mais les tournées à guichet fermé à travers le Canada et les États-Unis confirment son statut d’attraction principale. Il est également vedette de spéciaux télévisés à la CBC et au PBS, et il préside quatre fois la cérémonie de remise des prix Juno (un record). En 1985, Burton Cummings prête sa voix à Tears Are Not Enough, une chanson enregistrée par toute une variété d’artistes canadiens au profit de l’aide pour contrer la famine en Afrique.

Il continue à chanter pendant la fin des années 1980 et la décennie qui suit, et effectue une tournée en Europe en tant que joueur de clavier dans Ringo Starr & His All-Starr Band, le groupe du batteur des Beatles. Son album Plus Signs (1990) est certifié or au Canada.

Fin de carrière

Au milieu des années 1990, Burton Cummings lance une série de concerts solos (Up Close and Alone) dans laquelle il raconte l’histoire derrière ses chansons les mieux connues et des moments personnels de sa carrière. Un album en direct du même nom suit en 1996 et est certifié platine dix ans plus tard. En 1997, Burton Cummings est présenté dans un épisode de la série Life and Times, de la télévision de la CBC. En 1999, ses quatre premiers albums solos sont rendus disponibles pour la première fois sur DVD.

En 2004, Burton Cummings reprend la chanson With God on Our Side, de Bob Dylan, et la sort en tant qu’album d’une chanson. L’album Above the Ground (2008) est le premier album complet en solo qui contient des nouvelles chansons depuis 1990. Il l’enregistre avec son groupe de tournée, The Carpet Frogs. L’album comprend un DVD « dans les coulisses », qui documente le processus d’enregistrement. Burton Cummings compose les 19 chansons, et coproduit l’album avec Joe Vannelli, le frère aîné de Gino Vannelli.

L’album solo en direct Massey Hall, enregistré à la célèbre salle de concert torontoise (voir Massey Hall) pendant des performances en 2010 et en 2011, est lancé en 2012. Il présente quelques-uns des plus grands succès de Burton Cummings avec The Guess Who et sa carrière solo.

Réunions avec The Guess Who et Randy Bachman

Burton Cummings retrouve Randy Bachman, Jim Kale et Garry Peterson pour une tournée en 1983. Il en résulte un album en direct, Together Again, et une vidéo de concert. Les quatre membres ont chacun retrouvé leur chemin jusqu’en 1987, où ils se réunissent pour être intronisés au Panthéon de la musique canadienne. Seuls deux spectacles de Guess Who réuniront ensuite Randy Bachman et Burton Cummings au cours des années 1990 : un concert-bénéfice lors des inondations provoquées par la crue de la rivière Rouge, en 1997, puis une représentation de quatre chansons lors des Jeux panaméricains à Winnipeg, en 1999.

Pendant l’été 2000, Burton Cummings participe également à la tournée Running Back Thru Canada, de Guess Who. Il s’agit de l’une des tournées ayant fait les plus grosses recettes dans l’histoire de la musique canadienne. Le double album en direct qui en résulte et qui sort la même année est certifié or au Canada à peine une semaine après sa sortie, et sera par la suite certifié double platine. Les membres réunis jouent également au spectacle de la mi-temps de la Coupe Grey de 2000, à Calgary, et lors du concert-bénéfice Molson Canadian Rocks pour Sarstock, à Toronto, en juillet 2003.

En 2006, malgré une dispute de longue date encore irrésolue au sujet des redevances, Burton Cummings et Randy Bachman publient Bachman-Cummings Songbook, un recueil de chansons présentant des succès de Guess Who, de Burton Cummings et du Bachman-Turner Overdrive. La CBC télédiffuse le concert de 20 chansons First Time Around,de Randy Bachman et Burton Cummings, en avril 2006. Le DVD du concert sort plus tard cette même année. Une collection de démos de chansons originales de Burton Cummings et Randy Bachman, enregistrés en 1987, sort en 2006 avec le titre The Thunderbird Trax. Jukebox, un enregistrement de reprises de quelques-unes des chansons préférées des deux artistes, sort en 2007.

Entreprises commerciales et vie personnelle

En 1981, Burton Cummings fait la connaissance de Cheryl DeLuca, qui travaille pour une entreprise d’édition musicale torontoise. Ils se marient deux semaines plus tard. Depuis longtemps, Burton Cummings est collectionneur avide de bandes dessinées et de cartes sportives. Avec son imprésario, Lorne Saifer, il est entité participante dans la chaîne de restaurants populaire Salisbury House, à Winnipeg. Lorsqu’il n’est pas en tournée, Burton Cummings divise son temps entre Los Angeles et Winnipeg. Il obtient la citoyenneté étatsunienne en mars 2012.

En 2014, Randy Bachman allègue dans son livre, Tales from Beyond the Tap, qu’en 1980, Burton Cummings aurait acheté les droits à toutes les chansons de Guess Who à partir de These Eyes, et qu’il les détiendrait exclusivement dans sa compagnie d’édition, Shillelagh, refusant à Randy Bachman les redevances aux chansons qu’ils avaient coécrites. Randy Bachman affirme qu’il ne travaillera plus avec Burton Cummings tant que la question n’est pas réglée.

Honneurs

Burton Cummings a reçu le prix Wm. Harold Moon de la SOCAN pour avoir attiré la reconnaissance internationale au Canada grâce à sa musique. Il a également reçu 21 prix classiques de la SOCAN pour avoir écrit ou coécrit des chansons ayant été diffusées à la radio plus que 100 000 fois au Canada. Il est également gagnant de prix BMI pour la réalisation remarquable (2003) et pour avoir dépassé un million de diffusions à la radio étatsunienne pour les chansons These Eyes et Stand Tall (1987). Depuis, les deux chansons ont été radiodiffusées plus de quatre millions de fois aux États-Unis.

En 1990, on nomme un centre communautaire en son honneur à Winnipeg. De plus, en 2001, on nomme le Burton Cummings Theatre for the Performing Arts, qui abrite le Prairie Music Hall of Fame, en son honneur.

Une version de cet article est parue originalement dans l’Encyclopédie de la musique au Canada.

Prix

Prix RPM

Meilleur groupe vocal instrumental (The Guess Who) (1965)

Meilleur groupe vocal instrumental (The Guess Who) (1966)

Meilleur groupe vocal instrumental (The Guess Who) (1967)

Meilleur groupe vocal instrumental (The Guess Who) (1968)

Meilleur groupe vocal instrumental (The Guess Who) (1969)

Prix Juno

Meilleur groupe vocal instrumental (The Guess Who) (1970)

Meilleur groupe vocal instrumental (The Guess Who) (1971)

Chanteur masculin le plus prometteur de l’année (1977)

Meilleur chanteur masculin de l’année (1977)

Meilleure vente d’album (1979)

Meilleur chanteur masculin de l’année (1980)

Intronisé (The Guess Who), Panthéon de la musique canadienne (1987)

Intronisé (solo), Panthéon de la musique canadienne (2016)

SOCAN

Prix Wm. Harold Moon, PROCAN (1989)

Prix classiques (These Eyes, Break It to Them Gently, Stand Tall) (1993)

Prix classiques (Albert Flasher, American Woman, Clap for the Wolfman, Laughing, No Time) (1997)

Prix classiques (I Will Play A Rhapsody, I’m Scared, Fine State of Affairs, Timeless Love, Your Backyard, Share The Land) (1998)

Prix classiques (Follow Your Daughter Home, My Own Way to Rock, You Saved My Soul) (2001)

Prix classiques (Sour Suite, Star Baby, Rain Dance, Dancin’ Fool) (2010)

Prix Génie

Meilleure chanson originale (You Saved My Soul) (1983)

Prix BMI

Rouleaux Million-Airs (These Eyes, Stand Tall) (1987)

Réalisation remarquable (temps d’antenne, télévision, cinéma) (2003)

Autres

Meilleur spécial musical télévisé, prix Nellie (1983)

Intronisé, Ordre de la chasse au bison, gouvernement du Manitoba (1987)

Intronisé (The Guess Who), Prairie Music Hall of Fame (1999)

Prix d’excellence pour l’ensemble des réalisations (The Guess Who), Much Music Video Awards (2000)

Intonisé (The Guess Who), Allée des célébrités canadiennes (2001)

Doctorat honorifique en musique (The Guess Who), Université de Brandon (2001)

Membre, Ordre du Manitoba, gouvernement du Manitoba (2001)

Doctorat honorifique en musique, Université de Guelph (2001)

Intronisé (The Guess Who), Panthéon de la musique canadienne (2002)

Réalisation artistique (The Guess Who), Prix du Gouverneur général pour les arts du spectacle (2002)

Intronisé, Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens (2005)

Officier, Ordre du Canada (2009)

Intronisé, Allée des célébrités canadiennes (2011)