Bunnett, Jane

 Jane (née Maryjane) Bunnett. Saxophoniste, flûtiste, compositrice (Toronto, 22 octobre 1956). Elle étudie le piano avec Harry Heap, au Conservatoire royal de musique, jusqu'à ce qu'une tendinite vienne compromettre sa carrière de concertiste. À 20 ans, elle opte pour la flûte, puis choisit le saxophone soprano. Parmi ses professeurs de jazz, elle compte Jane Fair, Barry Harris et Steve Lacy. En 1983, elle forme un quintette (ou sextuor) de jazz, portant son nom mais codirigé par son mari, le trompettiste Larry Cramer (Toronto, 7 juin 1955). Le groupe donne des concerts dans la région et se produit dans des boîtes locales, lors de divers festivals canadiens (1987, 1989) et en Nouvelle-Zélande, en Australie et à Hawaï (1990) - souvent accompagné par des musiciens américains renommés, dont le pianiste Don Pullen et le saxophoniste ténor Dewey Redman. À partir de 1986, de manière informelle, Bunnett et Cramer jouent souvent à Cuba; avec Pullen, ils participent, en 1989, au Havana International Jazz Festival, et enregistrent, en 1991, à La Havane, pour la radio de la SRC. Bunnett et Pullen jouent en duo lors du Festival international de jazz de Montréal de 1990.

Les enregistrements que Bunnett réalise avec Pullen et Redman sont aussi bien accueillis par la critique internationale que par les musiciens jazz canadiens de sa génération. Ses influences (surtout, Eric Dolphy et Steve Lacy) la mettent un peu à l'écart des styles en vogue et des orientations actuelles du jazz contemporain canadien. Bunnett joue également avec les orchestres torontois Banda Brava et Hemispheres, et avec Jane Fair - dans deux groupes : Ladies of Jazz (formé en 1986) et Music in Monk Time (1988).

Au début des années 1990, l'approche de Bunnett se diversifie, principalement à cause de son assimilation de musique cubaine au cours de ses voyages. Son album Spirits of Havana (1992) remporte un prix Juno et, avec Cramer, elle entreprend une série de collaborations fructueuses avec des musiciens cubains. Ils enregistrent plusieurs albums à Cuba et se produisent au Canada avec des ensembles cubains en visite, dans un mélange de jazz occidental et de rythmes cubains qui devient la marque de commerce de Bunnett. Avec son groupe, maintenant nommé Spirits of Havana, Bunnett donne, à plusieurs reprises, des concerts à l'occasion de festivals de jazz et de musique du monde au Canada, à Cuba et en Europe. Même si elle visite des villes comme Chicago, Saint Louis, Seattle et San Francisco avec son ensemble, la loi américaine limite les relations avec les Cubains, ce qui entraîne l'annulation de plusieurs représentations aux États-Unis en 1996. En 2003, Bunnett et son groupe connaissent beaucoup de succès au Canada.

Bunnett (avec son ensemble Spirits of Havana) reçoit un deuxième prix Juno pour Ritmo + Soul, en 2001, un National Jazz Award, en 2001, et une nomination aux Grammy, en 2003. Elle se produit à la cérémonie des prix Génie, en 2001, auxquels le film Spirits of Havana (Office national du film) est en nomination pour la collaboration de Bunnett et de musiciens cubains de la région. Elle fournit et répare des instruments pour les musiciens cubains et arrange des échanges de musiciens. Elle reçoit également le prix Toronto Arts. Les magazines Jazz Report et Downbeat honorent aussi Bunnett.

Ses compositions incluent The Wanderer, Limbo, Five, Ginastera, Make Someone Happy, Nice Work, Hole in One et de nombreuses autres (toutes enregistrées par sa formation), et des pièces pour un documentaire de l'ONF, For Richer for Poorer (1988).

Écrits

- et Larry CRAMER, « Don Pullen », Coda (sept. 1995).

Discographie

In Dew Time : Cramer tpt, Redman sax tén, Chancey cor, Pullen ou Dickinson p, Alexander cb, Ranger batterie; 1988; Dark Light DL-9001.

New York Duets : Pullen p; 1989; Music & Arts CD-629.

Live at Sweet Basil : Cramer tpt, Pullen p, Overs cb, Hart batterie; 1989; Denon CAN-9009 (CD).

Spirits of Havana : 1993; Messidor 15825-2.

The Water is Wide : Cramer tpt, Pullen p, Overs cb; 1994; Denon CAN 9017.

Rendez-vous Brazil/Cuba: 1995 Justin Time JUST 74-2.

Jane Bunnett and the Cuban Piano Masters: Vitier, Flynn p, Puerto, cb; 1996; World Pacific 7243 8 32695 2 5.

Chamalongo: 1997; EMI 72438 23684 2 7.

Habana Nocturna: Cramer tpt, Durán p, Occhipinti b, Hernandez batterie; 1999; Justin Time JUST 125-2.

Ritmo + Soul : Cramer tpt, Durán p; Occhipinti b; Prieto batterie; 2000; EMI 72435 24456 2 2.

Alma de Santiago : Cramer tpt; Occhipinti b; Santiago Jazz Saxophon Quartet, Los Jubilados de Santiago de Cuba; 2001; Connector Music 72435 34273 2 0.

Spirituals and Dedications : Cramer tpt, Cowell p, Redman sax, Overs cb, McLean batterie; 2002; Justin Time JUST-169-2.

Cuban Odyssey : 2002; EMI 72435 41992 2 6.

Bibliographie

Mark MILLER, « Une femme de jazz se taille une place de choix », CompCan, 230 (mai 1988).

Steve VICKERY, « Jane Bunnett : in dew time », Coda, 226 (juin 1989).

Robert HOUGH, « Playing around », Toronto Life (juin 1990).

Mark MILLER, « Beyond appearances », Globe and Mail (Toronto, 2 mars 1991).

James KEAST, « Rendezvous: Jane Bunnett », Coda (janv. 1996).

Bill KING, « A higher calling », Jazz Report (été 2001).